Notre radio

Notre radio

08 septembre 2015

Migrants, une revue de presse

Dessin de Kichka

Impossible d'ignorer l'actualité la plus brûlante, celle des migrants. Une actualité qui se confond, en partie, avec ma thématique car la grande majorité des malheureux qui se pressent aux frontières de l'Europe sont musulmans, qu'il s'agisse de réfugiés politiques - ceux-ci viennent de Syrie en majorité - ou qu'ils fuient la misère dans leurs pays - ceux-là sont plutôt africains. Je vous propose donc une "revue de presse" avec une série de liens.

Les "migrants" - néologisme fabriqué pour désigner cette vague de population inédite par son ampleur et les tragédies associées à leurs périlleux voyages - ont une icône depuis cette semaine, Aylan Kurdi, 3 ans, mort noyé au large de la Turquie ainsi que son frère de 5 ans et sa mère. La photo de son petit corps sur le rivage de Bodrum a envahi nos écrans, et on a tout de suite réalisé qu'il devenait le symbole de la tragédie qui en fait dure depuis des mois, avec des milliers de morts en Méditerranée.

Le dessinateur israélien Kichka a su parfaitement traduire le contraste entre cette toute jeune vie brisée et l'impact médiatique, voir l'illustration. Je reproduis ce qu'il a écrit sur son blog :
"L’image d’Aylan Kurdi, ce petit réfugié syrien de 3 ans, retrouvé mort noyé et sans gilet de sauvetage sur la plage de Bodrum en Turquie, est devenue en 24 heures l’emblème de cet afflux migratoire sans précédent que connaît l’Europe. Parce qu’il porte un nom et a un visage il n’est pas une donnée statistique, il est un petit être humain sans défense dont la photo du corps échoué sans vie a ému des millions d’internautes. Il faut avoir un coeur de glace pour ne pas s’émouvoir aux larmes. Sera-t-il le catalyseur d’une politique commune européenne face à ces vagues hors normes de migrants, politique attendue par des millions de réfugiés des villes détruites, bombardées, ravagées de Syrie et d’ailleurs, et souhaitée par Angela Merkel ?"

Autre dessin de presse qui dit bien les choses - surtout face aux commentaires cyniques et xénophobes que l'on entend - celui de Philippe Geluck qui fait parler "le chat" sur cette actualité :


Cette tragédie, donc, ne date pas d'hier. Il y a quelques mois je reprenais sur mon propre blog un texte très fort de Tahar Ben Jelloun sur le sujet : lire ici

Tout le monde s'est tu pendant longtemps, et il est vrai que l'on n'a guère entendu la communauté juive ces derniers mois ... mon ami Eric Gozlan a donc eu raison de pousser ce "coup de gueule" dans son blog du "Times of Israël"

Mais cela change, enfin  ... le CRIF a ainsi publié un appel vendredi 4 septembre :
"Le CRIF exprime sa vive émotion devant la détresse et la souffrance des centaines de milliers de migrants qui tentent de fuir les conflits meurtriers et les atrocités dont ils sont victimes ainsi que le terrorisme islamiste qui se répand au Moyen Orient et en Afrique.  Le CRIF appelle les gouvernants européens à traiter cette question avec humanité et compassion".

Plusieurs cris d'horreur et de révolte ont été lus entendus suite à la tragédie qui se déroule sous nos yeux. J'ai retenu deux articles, d'abord celui de Michaël de Saint Chéron dans  "la Règle du jeu"
Ensuite, celui-ci consacré aux Chrétiens qui fuient par centaines de milliers les massacres de l'Etat Islamique : ceux-là aussi font partie des "migrants" ; et mon ami Marc Knobel, directeur des études au CRIF, a écrit en solidarité un texte très fort que je vous invite à lire sur ce lien .

Je vous invite également à lire un témoignage direct sur la vie des migrants dans la "jungle" de Calais; Il a été publié sur le site de "La Fraternité d'Abraham" - en lien permanent - association de dialogue inter religieux dont j'ai rejoint, les lecteurs fidèles le savent, la Direction il y a trois ans déjà. Nous devons ce témoignage à Maguelone Girardot, jeune chrétienne engagée ; elle a travaillé en particulier pour le Haut Commissariat aux Réfugiés. Et elle a écrit une vingtaine de pages sur la vie de ces exilés ... lisez les ici !

Pour finir, quelques liens donnant plus dans la réflexion. "Sortir de l'émotion médiatique pour trouver des solutions politiques", tel est le titre de cet article publié dans "Le Figaro". Je partage toutes les analyses et propositions, en particulier l'idée qu'il faut intervenir sur place en Syrie, pour arrêter cet exode effrayant. Avec un bémol, important, sur la proposition d'associer l'Iran au règlement : clairement, trop de gens ont "banalisé" ce pays, alors qu'ils est en fait une partie du problème et pas de la solution, lire cette tribune .
Ensuite, un article récent de "La Croix" qui fait le point sur les réfugiés syriens ... je lis en effet, en boucle, des commentaires lamentables disant que les pays musulmans ont refusé de les accueillir. Mensonge, preuve d'un manque flagrant de suivi de l'actualité - ou alors d'une lecture limitée aux sites poubelles d'extrême-droite !  Il y en a assez de ce mensonge qui circule en boucle, souvent hélas de la part d'Internautes juifs... Vous pensez qu'aucun pays musulman n'a pris ces réfugiés ? Bon, alors lisez bien cet article: plus d'un million de réfugiés au Liban, 25 % soit le quart de la population ... près de 650.000 en Jordanie ... et 1,8 millions en Turquie !

Alors, oui c'est exact qu'il y a un scandale, mais c'est celui des pays du Golfe, qui croulent sous les centaines de milliards de dollars, et qui n'ont eux accueilli aucun réfugié ... un scandale dont on parle - un peu - dans la presse, voir cet article publié par "Slate.fr"

J.C