Notre radio

Notre radio

27 juin 2011

L'UEJF sur tous les fronts : Arielle Schwab et Jonathan Hayoun seront mes invités le 3 juillet

Arielle Schwab


Dimanche prochain, pour cette dernière émission de la saison, j'aurai le plaisir d'avoir avec moi deux jeunes invités de l'Union des Étudiants Juifs de France, Arielle Schwab, l'actuelle présidente de l'U.E.J.F et Jonathan Hayoun, vice-président. J'ai intitulé cette émission "L'U.E.J.F sur tous les fronts", peut-être que certains y verront un clin d'œil à l'actualité politique avec la montée très inquiétante du Front National, dont la candidate risque vraiment de provoquer aux prochaines élections un nouveau "21 avril", en éliminant le candidat de gauche ou de droite pour le deuxième tour des prochaines présidentielles. Mais il ne s'agit pas seulement de cela. Depuis quasiment l'origine de cette série radiophonique, j'ai souvent eu comme invités des responsables de ce syndicat, parce que l'Union des Étudiants Juifs de France a toujours été en prise directe avec des sujets évoqués à ce micro : actualité tourmentée au Moyen-Orient, avec tellement d'espoirs de Paix après les accords d'Oslo et tellement d'inquiétudes depuis plus de dix ans ; remontée brutale de l'antisémitisme en France, qui a frappé directement la jeunesse juive, et on sait que sur certains campus universitaires il n'est pas facile d'afficher son identité ; tensions avec une partie de la jeunesse musulmane, les préjugés de part et d'autre revenant au grand galop alors même que les valeurs de ce syndicat, fondé en 1944 à la Libération, l'ont toujours fait militer contre tous les racismes : alors j'ai régulièrement invité des présidents en exercice de l'U.E.J.F, et c'est pourquoi je serai heureux de faire un point aujourd'hui avec deux de ses dirigeants pour parler de leurs dernières actions.

Parmi les questions que je poserai à Arielle Schwab et Jonathan Hayoun :

- Vous avez réagi vivement au projet, avorté, d'invitation de Marine Le Pen chez nos confrères de Radio J le 13 mars dernier. Pensez-vous qu'il y a vraiment un risque qu'une partie non négligeable des citoyens juifs de notre pays votent pour le Front National ? Et quels arguments leur donner, alors même que les discours classiques, "moralisateurs" semblent ne plus fonctionner ?
- Sans parler de certains Juifs qui reprennent à leur compte des slogans carrément racistes et haineux, contre les Musulmans ou les populations d'origine maghrébine, il y a une réelle inquiétude que partagent une majorité de Français,  celle d'une immigration totalement incontrôlée qui modifierait la démographie du pays. Or le problème de la gauche en général, ou d'une organisation comme SOS Racisme à laquelle l'U.E.J.F est très liée, c'est le refus d'accepter de déconnecter deux choses : le racisme envers des citoyens français d'origine étrangère ; et le refus de flux migratoires sans limites, alors même que nos finances sont en lourd déficit et que l'intégration se fait de plus en plus difficilement : qu'en pensez-vous ?
- L'Union des Étudiants Juifs de France devait tenir sa convention nationale au Maroc, du 26 au 30 mai dernier : or ce voyage, d'après ce que j'ai compris, avait fait des vagues avant de se dérouler, il y a eu des prises de position hostiles sur place : pourriez-vous raconter à nos auditeurs ce qui s'est exactement passé ?
-  Sous le titre "S’accommoder des pratiques religieuses pour les concours n’est pas trahir la laïcité", vous avez dénoncé dans une tribune du journal "Le Monde" le calendrier de certains concours d'entrée aux Grandes Écoles, qui interdisait d'examen les étudiants juifs pratiquants. Est-ce que l'on constate, effectivement, une tension grandissante à propos de la laïcité dans l'éducation nationale ? Est-ce que c'est la peur de subir, en parallèle, des pressions des Musulmans pour leurs fêtes ? Et, d'une manière plus générale, n'est-il pas devenu plus difficile d'être un jeune Juif à l'Université, à une époque à la fois l'état d'Israël et le fait religieux sont devenus des sujets polémiques ?

J'espère que vous serez nombreux à l'écoute, pour cette dernière émission avant les traditionnelles rediffusions de l'été !

J.C