Notre radio

Notre radio

09 février 2007

Nouri Al-Maliki, portrait inédit


Le Cox du jour
- février 2007


Aujourd'hui et pour ce deuxième portrait de la galerie de maître du caricaturiste Cox, j'ai choisi le Premier Ministre irakien Nouri Al-Maliki. Je me suis dit qu'il était temps de le publier ... tant son pouvoir parait branlant, et tellement il s'est révélé pour Washington un allié décevant et non fiable !

Petit résumé pour s'y retrouver : depuis que Saddam a été renversé, le chef du gouvernement irakien doit, théoriquement, représenter une coalition de partis politiques issue des élections. Dans la pratique, il représente toujours la large majorité chiite, les Kurdes autres grands bénéficiaires du changement de régime se contentant du poste symbolique de Président de la République (avec Jalal Talabani) - et surtout, d'une large autonomie dans leur région.
Or Al-Maliki doit réaliser la quadrature du cercle : restaurer l'autorité de l'état, alors que les milices chiites ont infiltré l'armée et la police, et se vengent brutalement des Sunnites - Sunnites hélas noyautés par Al-Qaïda, et qui les massacrent sans scrupules dans des attentats de plus en plus meurtriers ; garantir un minimum de neutralité vis à vis de l'Iran voisin pour ne pas mécontenter son propre clergé, alors que les États-Unis s'opposent de plus en plus frontalement à la République Islamique, qui pousse partout ses pions au Moyen Orient ... Bref, peut-être sera-t-il rapidement balayé, et cette caricature sera alors à ranger au musée !

J.C