Notre radio

Notre radio

02 juillet 2017

Le président des rabbins européens appelle à ne pas combattre le terrorisme en luttant contre l'islam


Pinchas Goldschmidt

A l’occasion de la semaine de Pessah qui a débuté lundi 10 avril, Pinchas Goldschmidt, président de la Confédération des rabbins européens et Grand rabbin de Moscou, a incité sa communauté à réaliser une bonne action.

Dans un article du Guardian publié le 9 avril, le religieux a demandé aux juifs d’être solidaire des musulmans à l'occasion de la Pâque juive. Cette fête religieuse, qui commémore la libération des juifs de l’esclavage dans l’Egypte ancienne, a commencé au coucher du soleil lundi et dure huit jours.

Le rabbin est revenu sur la montée de l’extrême droite en Europe et estime que « le Brexit menace la sécurité des juifs et des musulmans ». « Nous (juifs et musulmans) avons définitivement une cause commune dans la lutte pour les libertés religieuses » a-t-il expliqué au Guardian, inquiet des fermetures de mosquées, des interdictions de l'abattage rituel et de la circoncision ou encore de la possibilité de voir les signes religieux interdits dans les entreprises.

Pinchas Goldschmidt a délivré un message de paix entre les deux communautés religieuses. S'il déclare que les juifs ont été victimes ces dernières années du « terrorisme islamiste » en Europe, il nuance la situation : « Nous sommes les derniers à dire que ce n'est pas un problème. Mais ce que nous disons, c'est que vous ne combattez pas le terrorisme islamique (sic) en luttant contre l'islam. Il est extrêmement important de marquer une ligne rouge entre l'islam normatif et le radicalisme et le terrorisme au nom de l'islam. Cette ligne rouge doit être vue et reconnue par tous. Mais les partis populistes en France, en Hollande, en Autriche et en Allemagne tentent de ne pas voir cette ligne rouge. Il est impératif pour nous et des millions de musulmans vivant en Europe pour montrer à tous que cette ligne rouge existe ».

Dans le même temps, il a dénoncé « l’antisémitisme caché » derrière la bannière du mouvement BDS contre Israël. « Dans de nombreux cas, l'Etat d'Israël a remplacé le juif. Dans une certaine mesure, les organisations qui tentent de délégitimer l'Etat d'Israël sont une expression cachée de l'antisémitisme », juge-t-il.

Fondée en 1956 par le grand rabbin britannique Sir Israel Brodie, la Confédération des rabbins européens s'était pour mission de revitliser les communautés juives sur le continent européen. Aujourd’hui, l’organisation fédère les leaders religieux juifs dans plus de 40 pays européens et réunit aujourd’hui plus de 700 chefs religieux.

Imane Youssfi

Saphir News, 12 avril 2017