Notre radio

Notre radio

04 mai 2014

Un site jordanien : Les leçons de l´Holocauste sont universelles ; Tous les peuples doivent combattre le racisme et l´extrémisme



Le 28 janvier 2014, le lendemain de la Journée internationale de commémoration de l´Holocauste, le site de presse jordanien almamlakahnews.com publiait un article affirmant que l´Holocauste est le crime le plus odieux de l´histoire de l’humanité et que tous les peuples doivent en tirer la leçon. L´article ajoute que, si le régime nazi allemand a cessé d´exister, l´antisémitisme, lui, n’a pas disparu de ce monde, et aujourd´hui encore, nous sommes témoins d’attaques contre les juifs. Par conséquent, l´antisémitisme doit être combattu, ainsi que toutes les autres idéologies racistes et extrémistes qui ne mènent qu’à des effusions de sang.

L´article a également été publié sur la page Facebook du site, qui compte environ 10 000 inscrits. Extraits :

L´Holocauste est le crime le plus odieux de l´histoire de l´humanité

« Depuis 2006, le monde célèbre la Journée internationale de l´Holocauste le 27 janvier. Plus de 100 pays dans le monde commémorent ce jour, y compris certains pays musulmans comme l´Albanie, l´Azerbaïdjan et le Sénégal... Il suffit d’examiner les leçons de l´Holocauste pour constater qu’elles sont universelles et qu’elles doivent être enseignées à tous les peuples, indépendamment de leur identité et leur religion, afin d’éviter l´éventualité d´un nouveau génocide.

« Il convient de noter que l´Holocauste juif est le crime le plus odieux et atroce de l´histoire de l´humanité. Ce sont les dirigeants allemands nazis de l´époque qui ont déclenché la Seconde Guerre mondiale pour des motifs purement idéologiques, enracinés dans deux grands principes :

1.   Leur ambition de contrôler l´Europe et le monde entier et d´établir une hiérarchie raciale mondiale, dominée par les peuples du Nord, appartenant à la race aryenne.

2.   Antisémitisme : Les nazis considéraient les juifs comme des diables et comme leurs pires ennemis, s’efforçant de les empêcher de réaliser leur idéologie nazie. Par conséquent, ils ont entrepris d’exterminer le peuple juif dans son ensemble. Leur plan stratégique, appelé Solution finale au problème juif en Europe, était de tuer 11 millions de juifs. S’appuyant sur l´idéologie nazie, [qui voulait] établir un nouvel ordre mondial racial, la majorité des Allemands devinrent convaincus de la nécessité d´exterminer autant de membres de la nation juive que possible, ainsi que ceux d´autres peuples, comme les Polonais.

Le négationnisme est un phénomène dangereux

L´Holocauste juif en Europe a de profondes implications mondiales, car personne ne peut prédire qui seront les prochaines victimes des idéologies extrémistes démentes. N´oublions pas que les idéologies extrémistes mondiales, comme le nazisme dans le passé et le terrorisme mondial aujourd´hui, conduisent au bout du compte à d’atroces effusions de sang. Il convient de souligner que, même après la Seconde Guerre mondiale et l´Holocauste juif, le monde fut témoin – et l’est aujourd’hui encore – d’exterminations et de massacres collectifs, comme les génocides au Darfour, au Soudan, au Cambodge et au Rwanda, ou les masses de victimes du conflit en Syrie.

« À la lumière de tout cela, soulignons une fois de plus que l´antisémitisme n´a pas disparu, même si le régime allemand nazi n´existe plus. [En fait] nous assistons aujourd´hui à une recrudescence de ce phénomène, comme le montrent les attaques contre les juifs européens par des organisations néo-nazies. [Phénomène] non moins grave... certaines personnes continuent de nier l´Holocauste, de remettre en cause sa véracité ou sa portée. D´autres s’abstiennent d’adopter une position ferme vis-à-vis des responsables de la propagande antisémite.

« Par conséquent, nous devons coopérer et faire face au danger du racisme et de ses conséquences désastreuses, car le racisme est un poison mortel qui ravage les gens, y compris ceux qui l’ont eux-mêmes propagé. »
Site MEMRI, dépêche spéciale n° 5623