Notre radio

Notre radio

27 février 2013

Le blog fête ses huit ans !


Formule devenue classique pour mes fidèles lecteurs : "Et voilà, ...". Et voilà venu le moment de fêter un nouvel anniversaire du blog.

Contrairement aux six ans et aux sept ans qui m'avaient inspiré un titre amusant, pas de trouvaille cette année : huit ans, c'est déjà impressionnant pour un blog dont la majorité des homologues n'a pas cette "durabilité".

L'énergie dépensée à le maintenir vivant ne fait pas l'objet, avouons-le, de longs débats intérieurs ; je me dis simplement que ce modeste journal en ligne a son utilité, d'autant plus que le "discours dominant" dans la blogosphère juive francophone n'a pas changé. Je peux donc reprendre sans y changer une virgule ce que j'écrivais il y a juste un an à propos de ma volonté de m'en démarquer " non par coquetterie, non par esprit de contradiction, mais parce que ce discours traduit - et je ne suis pas le seul à le penser - un appauvrissement inquiétant de la réflexion et de la culture de son lectorat."

Cette marée montante intolérante, simpliste et extrémiste - qui ne traduit pas l'état d'esprit dominant ni dans l'électorat israélien, ni dans les grandes institutions de notre communauté -, a peu à peu occupé les leviers de commande de la "pensée internet", permettant d'inonder tout un chacun de messages dans lesquels je ne me reconnais pas. Voici ce que je disais en ouverture de ma petite conférence au "Limoud", dont je vous parlais la semaine dernière :
"Pour entendre ce qui se dit dans la communauté juive aujourd'hui - et je pense aux propos échangés dans des lieux communautaires, des synagogues, et même dans ma propre famille proche ; pour lire ce que l'on trouve dans l'écrasante majorité des sites et blogs juifs francophones ; mais aussi pour voir ce qu'écrivent des amis sur FaceBook, par exemple, pour lire aussi ce que je trouve comme messages circulaires dans ma boite mail chaque matin, et bien la cause est entendue : les Musulmans de notre pays sont un danger, à la fois pour les Juifs et pour la France ; ils sont de plus en plus nombreux (...) je suis frappé par le fait que le concept "d'islamisation de la France" qui est devenu un classique de l'extrême-droite, tourne en boucle dans notre communauté, et pratiquement sans réactions. Toujours dans ce discours là, et bien la majorité des Musulmans de France serait, sournoisement et par son silence, supporter des Djihadistes qui ont déclaré la guerre à la fois à l'Occident et à Israël."

Pour moi est donc arrivé le moment de m'inscrire, plus nettement encore, contre ce nivellement par le bas. Bousculer les a priori, cela peut être simplement le fait de publier des informations qui dérangent, parce qu'elles "déconstruisent" les stéréotypes. Les stéréotypes d'une "bien pensance de gauche" qui hait Israël - et bien sûr je ne m'y reconnais pas ; mais aussi d'une nouvelle "bien pensance de droite" qui fait de l'islam la cause unique des problèmes de notre société. D'où les articles publiés sous le libellé "à contre courant", et qui sont et qui seront de plus en plus nombreux, et vous encourageront d'abord à réfléchir. Réfléchir, comme je l'espère vous y encouragent aussi, mes invités à la radio aussi divers par leurs origines, par leurs parcours ou par leurs sensibilités ; réfléchir, comme vous y invitent aussi les éditorialistes amis de Judaïques FM, eux aussi d'opinions différentes mais dans le fond complémentaires, dans une des seules stations pluralistes de la Communauté. Ceci étant dit, bien sûr, sans être autiste vis à vis des questions de fond que nous pouvons nous poser vis à vis de l'islam de France : le refus de presque tous ses intellectuels de reconnaitre qu'il existe aujourd'hui un antisémitisme musulman virulent - colporté par la plupart des médias du monde arabe et distillé par des prêcheurs de haine sous couvert de textes religieux détournés -, est devenu également insupportable ; et peut-être n'ai-je pas été assez incisif avec certains invités pour les forcer à se positionner là-dessus.

Je poursuivrai donc ici et à la radio - mais franchement, était-il nécessaire de le rappeler de façon rituelle ? - dans une vigilance soutenue face à l'antisémitisme nouveau ; et avec une solidarité non négociable vis à vis du droit à la vie et à la sécurité de l'état d'Israël, qui risque de naviguer dans une passe très dangereuse dans les prochains mois.

Merci d'avoir lu cet édito un petit peu long ; merci à toutes et tous pour votre fidélité ; et rendez-vous pour les neuf ans du blog !

Jean  Corcos