Notre radio

Notre radio

19 mars 2012

Enfants assassinés de Toulouse : la déchirure


C'était en mars 2008, à Jérusalem. Un attentat inouï de brutalité bestiale, où un terroriste palestinien assassina 8 jeunes étudiants d'une Yeshiva, âgés de 15 à 26 ans ...

Il m'était revenu alors un dessin que j'avais publié plus de 25 ans avant, et je reproduis ci-dessous un extrait de l'article publié alors sur mon blog :

"Mais en voyant les regards de ces huit malheureux pris pour cibles, il m'est aussi revenu un autre souvenir : celui d'une époque, déjà lointaine, où mon engagement journalistique et bénévole portait sur un autre domaine, celui du dessin de presse ... et où je publiais sous le pseudonyme de "GAN" dans les médias communautaires. Ce dessin avait été fait suite à l'un des attentats antisémites qui allaient ensanglanter l'Europe au début des années 1980, et qui furent attribués au groupe terroriste Abou Nidal. J'avais fait ce dessin d'après la photographie de David Kohane (z"l), jeune écolier de 15 ans et demi assassiné lors d'une fusillade à Anvers en août 1980. Et il m'avait été "commandé" par l'A.B.K, "Association des bourses du Keren de l'Université de Tel Aviv", dont il devait illustrer le calendrier pour l'année 5742 ... plus de 25 ans après, j'ai conservé ce petit calendrier tout jauni."

Hélas, alors que nous sommes encore abasourdis par le massacre de ce matin à l'école Ozar HaTorah de Toulouse ; alors que toute la France n'arrive pas encore à réaliser comment de telles horreurs sont possibles ; alors que je reviens à peine de la grande manifestation organisée en catastrophe par la communauté juive organisée et qui a - seule consolation - réuni des dizaines de milliers de personnes de la République à la Bastille ; je me dis qu'au moment de son meurtre, le regard de ce petit écolier assassiné il y a plus de trente ans parce que juif, devait étrangement ressembler à celui des malheureuses victimes françaises ou israéliennes ... un regard qui nous déchire le cœur.

J.C