Notre radio

Notre radio

04 mai 2010

Londres : D Day dans 2 jours … et une inquiétante nouvelle star de la politique

Dans une boutique de Piccadilly Circus

Juste un mot, d’abord, à propos de cette photo un peu incongrue sur mon blog : j’ai donc passé une petite semaine à Londres, à l’occasion d’une sympathique circonstance familiale - une Bat Mitzvah - qui m’a permis, entre autres, de connaître un peu l’espace d’un Shabbat la communauté séfarade de la Capitale : un office bien sympathique, mené par un « Rabbi » d’origine tunisienne ... mais « so british » ainsi que les notables du lieu, portant fièrement le chapeau haut de forme pour mener la prière !

Mais au-delà des retrouvailles touristiques - comme cette « mini » années 60, photographiée dans un magasin de souvenirs de Piccadilly Circus -, je suis également tombé en plein dans la dernière ligne droite des élections, qui doivent se tenir le jeudi 6 mai. Une campagne électorale que j’ai pu suivre sur la chaîne d’infos continue de la BBC, et où - pour la première fois -, il y a « trois chevaux » en course : le peu populaire Premier Ministre sortant Gordon Brown, « plombé » par un déficit de charisme par rapport à son prédécesseur Tony Blair, la crise économique qui a particulièrement frappé le pays (où la finance représente 25 % du PNP), et l’usure du Labour après de longues années au pouvoir ; le jeune et charmeur David Cameron, espoir des Conservateurs mais qui semble n’avoir percé qu’en fin de campagne ; et enfin, la star de cette élection, le jeune leader du parti Libéral Démocrate Nick Clegg, sur lequel les médias français portent un regard bien admiratif (lire ici l'article publié dans le journal "Le Monde").

Dois-je l’avouer ? L’hypothèse non pas de son ascension au poste de Premier Ministre - le système électoral majoritaire à un tour, et la dispersion de ses électeurs plafonneront son score probablement à moins de 100 sièges -, mais de son éventuel rôle de partenaire obligé d’une coalition au Communes, me fait peur : en effet, ce jeune et ambitieux politicien a fait preuve d’une hostilité et d’une agressivité incroyables vis-à-vis d’Israël, réclamant des sanctions contre l’état juif au moment de l’opération « plomb durci ». Une position qui - avec le fait qu’il ait condamné l’engagement britannique en Irak en 2003 - lui vaudra à la fois les suffrages des Musulmans du pays et de la majorité de la jeunesse, pacifiste et anti-américaine. Mais ce faux centriste - la couleur orange des fanions des « libdem » ne doit pas faire illusion - est plus proche par son idéologie des Verts continentaux que des deux autres partis traditionnels : partisan à la fois du désarmement nucléaire unilatéral du Royaume Uni, d’un éloignement des Etats-Unis, d’une régularisation massive de tous les sans papiers et des « énergies douces », on imagine quel coup de barre représenterait le succès de son camp ... un succès qui doit faire rêver, bien sur, le journal « le Monde » ; et « The Guardian », traditionnel support des Travaillistes mais qui vient des les abandonner pour Nick Clegg ; mais il est vrai que « Le Monde » semble presque pro israélien, à coté de l’antisionisme rabique du Guardian !