Notre radio

Notre radio

16 mai 2010

Un tunisien « Juste Parmi les Nations » ... arabes

Photo de Khaled Abdul-Wahab, le "Juste" tunisien

La chaîne américaine de télévision PBS a diffusé le lundi 12 avril 2010 un documentaire sur quelques Justes possibles dans les pays arabes.

Khaled Abdul-Wahab, né en 1911 et décédé en 1997, est un citoyen tunisien devenu le premier Arabe sélectionné pour le titre de Juste parmi les nations. Abdul-Wahab, fils d'une famille aristocratique, est âgé de 31 ans lorsque les troupes du Troisième Reich occupent la Tunisie en novembre 1942. Le pays abrite alors une population d'environ 100 000 Juifs. Dès lors, en conformité avec la politique antisémite des nazis, ils sont contraints de porter une étoile de David et sont sujets aux expropriations. Plus de 5000 Juifs sont envoyés dans des camps de travail forcé où 46 d'entre eux meurent. Par ailleurs, 160 Juifs sont envoyés en France pour être acheminés vers les camps d'extermination.

Abdul-Wahab, un courageux musulman sauveurs des juifs de la ville côtière de Mahdia, apprend que les officiers nazis préparent l'enlèvement d'une femme juive de la région : Odette Boukris. Il décide alors de la cacher dans sa ferme durant quatre mois, de même que sa famille et près de deux douzaines d'autres Juifs, jusqu'à la fin de l'occupation.

Robert Satloff, directeur du Washington Institute for Near East Policy, qui a entamé des recherches sur les Arabes ayant sauvé des Juifs de l'Holocauste, est informé du cas de Abdul-Wahab par la fille d’Odette Boukris, Anny Boukris, qui fut également cachée par Abdul-Wahab alors qu'elle était âgée de 11 ans. Peu après avoir fait enregistré son témoignage, elle meurt à l'âge de 71 ans. Satloff se rend alors à Mahdia et confirme son récit. Khaled Abdul Wahab abrita jusqu’ à 24 personnes dans sa ferme après avoir entendu d’un officier nazi son projet de violer l’une des femmes. Il les a protégées contre les dangers en les gardant dans son domaine. Il est même intervenu lorsque un soldat ivre allemand a menacé de tuer l’une des filles juives.

Satloff a déjà découvert de nombreuses autres histoires. En Algérie, les autorités coloniales françaises avaient offert aux Arabes la possibilité de reprendre les biens confisqués aux Juifs et pas un seul arabe n’a participé à cette campagne. A Alger, des religieux musulmans se sont prononcés contre le régime de Vichy. Contre l’Allemand également.

Khaled Abdul-Wahab est le fils d'une famille aristocratique, de la ville côtière de Mahdia. Bien qu'ayant été sélectionné, Abdul-Wahab doit encore être approuvé par la commission de Yad Vashem qui remet ce titre. Une place d’honneur pour un juste parmi les Arabes, ce n’est pas une chose courante, cet homme a fait preuve d’une profonde humanité; que sa mémoire soit bénie !!! Merci monsieur ! De là ou vous étiez, je vous remercie au nom de tous les miens. Il est clair que s’il y a eu des Justes parmi les arabo-musulmans, Yad Vachem et les Juifs devraient faire en sorte de les honorer ou d’honorer leurs mémoires et descendants au même titre que tout autres justes. Il faut mettre en avant ces héros !

Ftouh Souhail,
Tunis