Notre radio

Notre radio

21 septembre 2007

Que s'est-il donc passé exactement le 6 septembre dans le ciel syrien ? par André Nahum

Introduction :
La nouvelle année juive commence, plus que jamais, sous l'ombre menaçante d'une peut-être proche guerre avec l'Iran, et avec ses alliés voisins d'Israël, Hezbollah et Syrie. Le fameux raid aérien du 6 septembre au dessus du désert syrien, tellement commenté dans la presse et toujours non confirmé par Jérusalem, apparaîtra peut-être dans quelques mois ou semaines comme le premier acte (préventif) d'une guerre totale ... Avec son talent habituel, André Nahum a donné dans son billet de mercredi dernier une synthèse claire et complète de ce que l'on peut savoir sur le sujet.
J.C

Bonjour.

Que s'est-il donc passé exactement le 6 septembre dans le ciel syrien ?
1) Il est certain que des avions israéliens ont fait une incursion au dessus de la Syrie. Ils ont pénétré très profondément à l'intérieur du pays avant que la DCA syrienne n'intervienne.
2) Un black-out total entoure tant à Jérusalem qu'à Damas cette opération.
3) La Corée du Nord s'est manifestée en la condamnant violemment. Il semble acquis également que de mystérieux Coréens se soient rendus en Syrie.

Questions :
1) Quelle était la mission de ces appareils israéliens dont on dit que les pilotes n'ont eu connaissance de leur objectif qu'après leur décollage ?
2) Est-ce intentionnellement que les missiles sol-air russes dont les Syriens sont abondamment pourvus ne les ont pas attaqués pour ne pas dévoiler leur potentiel dans ce domaine ou tout simplement les F15 et F16 israéliens ont-ils réussi à tromper la vigilance des radars ?
3) A quel titre et pour quelles raisons la Corée du Nord s'immisce-t-elle dans cette affaire si loin de sa zone géographique ?
4) Y a-t-il un rapport entre cette action aérienne et l'accident révélé lundi par le très sérieux hebdomadaire "Jane" et qui aurait coûté la vie en Syrie le 23 juillet à des dizaines d'ingénieurs et d'officiers iraniens et syriens pendant qu'ils expérimentaient l'installation d'ogives de gaz toxiques sur des missiles ?

Hypothèses :
La chaîne américaine CNN affirme d'abord que le 6 septembre, Israël a bombardé un stock important d'armes que la Russie aurait fourni à la Syrie peut-être pour le Hezbollah. Par la suite les journaux israéliens, américains et britanniques croient savoir qu'il s'agit de matériel nucléaire que la Corée du Nord aurait débarqué quelques jours plus tôt à Lattaquié et qui aurait été stocké au nord du pays.
La Corée du Nord aurait-elle cédé aux Syriens un matériel nucléaire qu'elle voulait soustraire au contrôle des observateurs internationaux ? Certains journalistes israéliens pensent que cette opération a été un succès complet et que la menace syrienne est désormais neutralisée. Bien que nous ne connaissions pas la vérité, il apparaît évident que Israël a voulu envoyer un signal fort à la Syrie et à l'Iran. Et c'est l'Iran qui réagit en faisant savoir que 600 missiles à longue portée sont pointés en direction d'Israël, prêts à être mis à feu en cas d'attaque américaine ou israélienne.
Face à la course effrénée et pathologique aux missiles, aux armes chimiques et à l'arme atomique à laquelle se livrent le psychopathe de Téhéran et son protégé syrien, il n'est pas impossible que l'on aille vers une guerre comme le craint Bernard Kouchner, si l'Occident n'est pas capable d'y mettre un terme par d'autres moyens.

André Nahum,
Judaïques FM le 19 septembre 2007