Notre radio

Notre radio

18 septembre 2007

Bref retour sur une soirée


Sur la scène de l'espace Rachi, de gauche à droite :
André Nahum, Jean Corcos, Armand Attal et Jean-Pierre Allali.
Manque sur cette photo : Claude Sitbon

Comme je vous l’écrivais au début du mois, mes disponibilités pour le blog sont hélas bien réduites en ce moment. Et il est encore plus dur de taper sur le clavier du micro un article exhaustif sur un sujet ardu comme celui de la soirée de lundi soir, consacrée à l’exil des Juifs de Tunisie ... alors que les débats prolongés m’ont fait dormir fort tard, et que je n’ai pas encore récupéré !

Je mets cependant en ligne, et dans l’urgence, ce petit "post", essentiellement pour vous renvoyer sur ce lien vers le compte-rendu écrit pour le site du CRIF par mon ami Jean-Pierre Allali, responsable de cette soirée, comme de l’ensemble des manifestations programmées dans le cadre de la campagne internationale « Justice for Jews from Arab Countries » : il rend assez bien compte des interventions des différentes personnalités que j’ai eu le redoutable honneur d’interroger devant un public passionné de plusieurs centaines de personnes, et du diagnostic que j’avais exposé dans ma propre interview publiée également par le CRIF : les causes du départ des Juifs ont été diverses, leur sort a été plus ou moins brillant selon leur nationalité ou leur destination finale, mais (et sa responsabilité a été soulignée), cette communauté millénaire a été désarticulée en quelques années par la volonté du Président Bourguiba - par ailleurs un grand homme qui a mis son pays sur des rails solides. Nous avons été plusieurs à témoigner, cependant, que le Président Ben Ali a remis en perspective le passé juif de la Tunisie ; une prise de conscience qui fait aussi honneur à de nombreux universitaires et intellectuels tunisiens, et dont j’ai pu témoigner à plusieurs reprises sur le blog, sur les ondes et lors de cette belle soirée !

J.C