Notre radio

Notre radio

31 août 2014

Gaza : fin de la guerre, trois articles et une prochaine émission

Destructions à Gaza City

Mille merci aux lecteurs fidèles revenus en ce dernier jour du mois d'août.

Un mois marqué, hélas et comme le précédent, par le presque interminable round de violences entre Israël et le Hamas : quasiment 8 semaines, qui ont vu publier sur le blog uniquement des articles liés à cette actualité là, et encore de manière non continue car j'ai été absent de Paris à plusieurs reprises.

Je ne reviendrai pas maintenant sur ce conflit et sur toutes les leçons qu'il faudra en tirer, car ce sera bien sûr le sujet de mon émission de la rentrée dimanche prochain, une mission que je vous présenterai demain.

Mais je profite de cette publication pour vous signaler trois articles sous ma signature, publiés sur l'excellent blog israélien "Temps et Contretemps" - en lien permanent -, et qui ont été un peu mes analyses au fil de l'eau sur cette guerre inattendue :

-   "Un paysage diplomatique rassurant, mais fragile" reprenait en fait un texte déjà publié ici le 20 juillet ; en gros, mon analyse des rapports de forces régionaux a été validée par les 50 jours de conflit, qui ont vu dans le monde musulman l'axe "Egypte-Arabie-Pays du Golfe" l'emporter sur celui associant la Turquie et le Qatar ;

- "Levée du blocus de Gaza : exigence humanitaires et sécuritaires" reprenait un autre texte publié, lui, le 10 août sur le blog ; j'ai essayé de présenter de façon concrète les enjeux sécuritaires du fameux blocus, jamais détaillés dans nos médias nationaux ; l'article publié sur "Temps et Contretemps" est plus complet, car j'ai également évoqué à la fin deux acteurs incontournables, l'Egypte et l'Autorité Palestinienne ;

- Enfin, "Gaza : démilitarisation et force de dissuasion" est un article totalement original, mis en ligne sur ce site ami le 27 août, soit juste avant le cessez-le-feu que l'on espère final. Désarmement du Hamas, présence de forces internationales pour garantir la paix dans le Territoire palestinien et au delà, autant de perspectives sympathiques mais bien théoriques : en tout cas, j'ai essayé de démontrer pourquoi.

Bonnes lectures !
J.C