Notre radio

Notre radio

15 avril 2010

Iran, la course à la bombe, 5/6 : "La détention par l'Iran de l'arme nucléaire signerait l'arrêt de mort d'Israël"


Le 18 février 2010, le site iranien Asr-e Iran met en ligne un éditorial affirmant que la possession par l'Iran d'armes nucléaires menacerait l'existence d'Israël et conduirait à son élimination - même si celles-ci ne sont jamais utilisées. L'éditorial explique que la raison d'être d'Israël est l'illusion de pouvoir apporter une sécurité absolue au peuple juif. Une fois que l'Iran possédera des armes nucléaires et aura altéré en sa faveur l'équilibre des pouvoirs au Moyen-Orient, le glas aura donc sonné pour Israël.
Extraits:
"Le régime sioniste doit ... préserver cette illusion de "sécurité absolue" au sein des frontières d'Israël"
"Depuis sa création en 1948, le pilier central sur lequel Israël se fonde est "l'instauration d'un territoire sûr pour le peuple juif, afin de le protéger de tout danger possible". Ce point est si important pour les responsables élus du régime israélien qu'en 62 années d'existence, ils ont violemment affronté tout élément, même insignifiant, susceptible de frapper ou de porter atteinte au "célèbre Paradis".
S'il veut continuer d'être un havre de sécurité pour les Juifs partout dans le monde, le régime sioniste doit continuer d'attirer le capital économique, humain et autre du monde entier et de préserver cette illusion de 'sécurité absolue' au sein des frontières d'Israël (c.-à-d. de la Palestine occupée).
C'est pourquoi, mu par cette stratégie, Israël a produit dans les années 1960 des dizaines d'ogives nucléaires (pendant que les pays occidentaux détournaient les yeux ou parfois même collaboraient, comme la France), afin de pouvoir parvenir (c'est en tous cas ce qu'il pensait) arriver à la suprématie absolue dans l'équilibre des pouvoirs au Moyen-Orient.
Le fait est que pour Israël, l'insécurité certes, même le sentiment même d'insécurité, sont un poison mortel. C'est pourquoi ce régime fait tout ce qu'il peut pour empêcher ce qu'il considère comme la nucléarisation de l'Iran.
Les responsables israéliens sont tout à fait conscients de ce qu'implique la détention d'armes nucléaires et de leur force de dissuasion ... Ainsi, on ne peut penser qu'un pays qui possède l'arme nucléaire s'en serve contre un autre pays (surtout si ce pays en est également détenteur).
Toutefois, la préoccupation excessive manifestée par Israël face aux activités nucléaires de l'Iran et sa propagande contre les paisibles activités iraniennes sont complètement injustifiées, sauf en ce qui concerne le point ci-dessus, c.-à-d. l'atteinte portée au sentiment de sécurité absolue au sein des frontières de ce régime."
"Un Iran doté de l'arme nucléaire signe la fin d'un Israël sûr"
"Le fait est qu'Israël sait fort bien que même si l'Iran obtient l'arme atomique, il ne s'en servira jamais autrement que pour se défendre, dans le cadre d'une offensive non conventionnelle ou nucléaire. La possession par l'Iran de telles armes sèmerait en Israël un sentiment d'insécurité, et ce seul sentiment suffirait à briser le palais de verre de ce régime illégitime au Moyen-Orient.
Un Iran doté de l'arme nucléaire signe la fin d'un Israël sûr et implique l'exode de la majorité des habitants de cette terre occupée (qui y a immigré pour bénéficier de la sécurité absolue et d'un emploi). Cet exode inclura le capital humain, financier et autre, et signera donc l'arrêt de mort de ce régime.
Ainsi, [on peut dire que] le projet islamophobe est en vérité l'oeuvre des sionistes qui cherchent à cacher leur talon d'Achille sans admettre que leur plus grande peur porte sur le palais de glace de la sécurité absolue d'Israël. Tel-Aviv emploie des expressions telles que "les préoccupations de la communauté internationale" pour cacher sa plus grande peur."


Source : site Memri.org, 23 février 2010