Notre radio

Notre radio

05 octobre 2016

Guerre en Syrie : trois photos et quelques commentaires



L'atroce guerre civile en Syrie intéresse les grands médias seulement lors des épisodes particulièrement dramatiques : c'est le cas en ce moment, alors que le régime semble sur le point de remporter une victoire décisive à Alep, grâce au puissant appui des forces russes, et au bombardement impitoyable des quartiers assiégés où on meurt presque de faim ...
Pendant que grondent les canons, la propagande pro-Assad tourne aussi à plein régime : je vous invite, pour le constater, à visiter les pages Facebook "Syrian news" et "Syrian war", extrêmement riches en photographies et vidéos, bien sûr totalement orientées : tous les rebelles y sont assimilés à l'Etat islamique, les Occidentaux y sont présentés comme les supporters de terroristes, etc. Mais on y découvre aussi  beaucoup de choses intéressantes !

Ainsi la page "Syrian News" publie régulièrement les photos de "martyrs" tombés en combattant l'ennemi. Remarquons d'abord la terminologie : "martyrs", c'est le terme générique utilisé par TOUS les camps en conflit au Moyen-Orient, pour désigner les hommes tombés au combat ; même ceux qui n'étaient pas du tout volontaires, et a fortiori pas des Djihadistes ayant mené des missions suicide !

Justement, et comme le rappelle le journaliste Khaled Abu Toameh dans cet article, plus de 3.500 Palestiniens sont morts en Syrie depuis le début de la guerre civile : tués par le régime, ou par l'Etat Islamique ; tués en combattant pour un camp ou un autre ; massacrés comme des dizaines de milliers d'autres civils. Mais nos "indignés" professionnels, les BDS et autres ne s'intéressent pas à eux, car ce sont des Arabes tués par d'autres Arabes ... Voir par exemple sur ce lien et dans la photo ci-dessous, l'évocation de deux jeunes Palestiniens du FPLP, organisation terroriste liée corps et âme à la dictature Assad.


Mais il n'y a pas que des Palestiniens à jouer le rôle de supplétifs : ainsi, voyons sur la photo ci-dessous un autre "martyr", celui-là portant le logo de son mouvement politique, le "Parti Social National Syrien"


Mais quel est cet étrange parti ? J'avais consacré un article du blog, il y a quelques années, au PSNS, étrange parti en vérité dont le logo fait penser à une croix gammée stylisée ... Ultra nationaliste, il revendique "une grande Syrie" dont vous verrez la carte sur le lien : plus de Liban, d'Israël, d'Irak ou de Jordanie, même Chypre fait partie de leurs revendications ! Curieusement, ce parti qui exhibe ses hommes en armes aux côtés de l'armée régulière syrienne a toujours été intégré dans la pseudo coalition au pouvoir à Damas ... et parfois même, à Beyrouth aussi !

Dernière photo tirée de "Syrian News", celle-là représente un groupe de combattants entourant le cercueil d'un autre "martyr". Certes, les contraintes de la guerre rendent difficile un rasage régulier : mais ne trouvez-vous pas étranges, aussi, certaines longues barbes, dans une armée présentée comme le bouclier d'une Syrie laïque ?


J.C