Notre radio

Notre radio

14 mai 2015

Un écrivain kurde-irakien : les Palestiniens devraient tendre une main amicale à Israël

Mehdi Majid Abdallah
 (photo afaaq.org)

Dans sa chronique sur le site progressiste Elaph.com, l’écrivain kurde irakien Mehdi Majid Abdallah exhorte les Palestiniens et les Arabes en général à renoncer au terrorisme du Hamas et à tendre une main amicale à Israël. Il écrit que, depuis sa création, Israël est confronté à un terrorisme qualifié de « résistance », et qu’aujourd’hui, il se défend contre le Hamas, qui tire des roquettes sur sa population civile. Il ajoute que c’est le Hamas, et non Israël, qui est responsable de la mort de Palestiniens innocents, tandis qu’Israël procure des soins médicaux à des centaines de milliers de Palestiniens.

Extraits : [1]

Depuis sa fondation à la fin des années 1940, le jeune État d’Israël est confronté à un terrorisme ininterrompu qualifié de « résistance ». Je ne dis pas que tous les Palestiniens sont des terroristes, car certains d’entre eux aiment la vie, préfèrent la culture de la paix et souhaitent vivre en paix et en sécurité aux côtés d’Israël. Je ne sais pas si le Hamas, quand il tire ses roquettes au hasard à l’intérieur des villes israéliennes, pense au fait qu’elles frapperont des femmes et des enfants qui n’ont rien fait de mal, hormis le fait de choisir de vivre dans le pays qui leur a été volé il y a des milliers d’années et qui leur a été aujourd’hui restitué.
[Aujourd'hui] ils veulent construire ce pays, mais le terrorisme palestinien sabote sans arrêt leurs moyens de subsistance, leurs [efforts] de croissance et leur prospérité. Que cela nous plaise ou non, la terre sur laquelle les Palestiniens vivent appartient aux Juifs, et des preuves historiques et religieuses, tant islamiques que non-islamiques, l’établissent. Je ne les présenterai pas ici, mais le lecteur est invité à les rechercher sur Internet et à découvrir de nombreuses preuves de ce que j’avance.
Aujourd’hui, les Palestiniens commencent à comprendre que le Hamas est un grave handicap et un mouvement terroriste. C’est pourquoi nous n’avons pas vu d’opposition palestinienne significative aux décisions internationales et arabes désignant le Hamas comme une organisation terroriste. Le charme de la soi-disant « résistance » s’est terni, après la révélation des actes de ses dirigeants et auteurs, et [à présent] ils ne parviennent plus à convaincre les personnes sensées.
Le dirigeant du Hamas Ismaïl Haniyeh appelle sans cesse à boycotter Israël, à l’éradiquer et le détruire, et exhorte sans relâche les Palestiniens à s’abstenir de maintenir des liens avec lui, dans tous les domaines. Il a même envoyé des milliers de jeunes Palestiniens mourir [pour cette cause]. Mais quand sa sœur, sa fille et plusieurs autres membres de sa famille sont tombés malades, les uns après les autres, nous l’avons immédiatement vu les envoyer dans les meilleurs hôpitaux de Tel-Aviv, où ils ont reçu un traitement avant d’être renvoyés à Gaza, sains et saufs. Pourquoi [ont-ils été renvoyés indemnes] ? Si Israël était [vraiment] un assassin de femmes et d’enfants palestiniens, ce que les médias arabes soutiennent à tort, il aurait considéré les proches de Haniyeh comme des proies de choix. Si Israël avait [vraiment] voulu exterminer les Palestiniens, ce que les Arabes et les musulmans prétendent à tort, pourquoi n’a-t-il pas fait tuer ou violer la sœur et la fille de Haniyeh ?
Au lieu de [prendre] les fonds donnés au peuple palestinien et les remettre aux pauvres et aux nécessiteux, le Hamas et d’autres mouvements de Gaza se hâtent [de les investir dans] la construction de tunnels et de passages secrets à des fins terroristes.
Selon un rapport de l’ONU, en 2008, Israël, qui est accusé par les Palestiniens d’assassiner des enfants innocents, a procuré des soins médicaux à 144 838 Palestiniens. En 2009, ce chiffre a augmenté de 20 %, pour atteindre 172 863, en 2010, il a atteint 175 151, en 2011, il a augmenté de 13 %, pour atteindre 197 713, et en 2012 il a atteint 210 469. Je me demande si un quelconque pays arabe ferait la même chose pour les Israéliens ?
Les femmes et les enfants palestiniens tués dans la guerre défensive de l’armée israélienne contre le Hamas n’ont pas été tués délibérément. Ce sont des dommages collatéraux, car n’importe quelle guerre fait des victimes innocentes. Israël le sait bien, comme en témoigne le fait qu’après chaque opération militaire défensive, il s’excuse pour la [mort] de victimes innocentes et indemnise les familles moralement et financièrement. Sans les actions inconsidérées du Hamas, qui tire constamment des roquettes sur de vastes régions d’Israël, [où vit une population] pacifique, il n’y aurait eu aucune victime innocente, car les actions d’Israël sont dirigées contre les terroristes.
Il est temps que les Arabes, les musulmans et les Palestiniens, qui sont dupés et drogués de faux slogans sans fondement, se réveillent et tendent une main amicale à Israël, afin que la paix et la sécurité règnent et que tout le monde puisse vivre en paix. Chaque Palestinien honnête devrait s’opposer au Hamas et à son terrorisme contre Israël. Si les Palestiniens veulent éviter d’être blessés par des tirs israéliens, ils doivent empêcher le Hamas d’utiliser leurs maisons, les mosquées et les écoles [comme bases] pour lancer ses roquettes terroristes sur Israël.

Note :
[1] Elaph.com, le 4 décembre 2014.

Source : Memri
28 avril 2015