Notre radio

Notre radio

29 mai 2012

Coexister, une association de jeunes pour le dialogue interreligieux : Hélène Maitre, Alexandra Gantier et Sofiane Torkmani seront mes invités le 3 juin



Comme le savent ceux qui me font le plaisir de suivre régulièrement cette série, je m'efforce régulièrement de faire connaitre au grand public les associations de terrain qui travaillent pour le dialogue et le rapprochement entre communautés et religions, et plus particulièrement entre Juifs et Musulmans, alors que le climat est si difficile ces dernières années, pour ne pas dire tragique après le massacre de l'école Ozar HaTorah de Toulouse. L'UEJF, l'Amitié Judéo-Musulmane de France, le groupe Shalom Paix Salam, pour ne citer que ces trois-là ont pu présenter leurs activités et leurs projets, et dimanche prochain je serai heureux de recevoir les représentants d'une association de jeunes pour le dialogue interreligieux, qui s'appelle "Coexister". Trois jeunes invités, représentant autour du micro les trois grandes religions monothéistes, Hélène Maitre, qui est chrétienne, et est une des responsables de l'organisation sur Paris ; Alexandra Gantier, qui est juive, membre de l'Union Libérale Israélite de la Synagogue Copernic ; et un jeune musulman, Sofiane Torkmani, qui a travaillé à "l'Institut des cultures d'Islam", à Paris. J'avais déjà entendu parler de Coexister depuis un moment, puisque je me suis inscrit dans leur groupe, sur FaceBook où ils parlent de leurs activités. Ils ont une démarche et des idées originales, et nous allons en discuter ensemble pour mieux connaitre leur action.

Parmi les questions que je poserai à mes invités :

- Qu'est-ce qui les a amenés à avoir cette démarche, Hélène qui n'est pas directement concernée par la tension entre Juifs et Musulmans, Sofiane qui a travaillé dans un centre culturel, et Alexandra qui fréquente une communauté libérale ?

- En quoi, finalement, la démarche de Coexister est originale par rapport à celle d'autres associations ? Vous vous investissez beaucoup dans la connaissance mutuelle de chaque monothéisme, comme je l'ai lu sur votre site : "les jeunes apprennent à se connaitre, à comprendre la religion de l'autre, à découvrir leur propre religion, dans le respect de leurs ressemblances et de leurs différences" . Comment faites-vous pour les intéresser ?

- Depuis l'attentat de l'école de Toulouse, la blessure, la peur, n'ont pas fini de bouleverser la communauté. Il y a eu la minute de silence demandée dans les écoles, minute globalement respectée, mais en même temps on a relevé certaines attitudes très inquiétantes de jeunes musulmans, parce que non seulement ils ne s'associaient pas au deuil national, mais certains ont dit qu'ils comprenaient Mohamed Merah, qu'il n'avait fait que venger des petits enfants palestiniens tués par les Israéliens. Coexister organise des visites d'établissements scolaires, vous avez donc été amenés à discuter avec des jeunes lycéens : quelles impressions en avez-vous tirées ?

- Il y a eu un mauvais climat pendant la campagne des présidentielles, où l'islam était mis au centre du débat. D'un autre côté, il y a le ressenti d'une menace identitaire que ressentent beaucoup de Français : est-ce que "l'interculturel" que veut promouvoir Coexister, donc le respect des différences, ne doit pas se fixer comme limite le "multiculturel", c'est à dire une société où les communautés vivent l'une à côté de l'autre ? Et est-ce que, vu ce climat, les drapeaux des pays arabes brandis place de la Bastille le soir du 6 mai n'étaient pas une provocation  inutile ?

Bien sûr, les représentants de Coexister présenteront aussi à nos auditeurs deux beaux projets de l'association, mais je n'en dirai pas plus ...

J'espère donc que vous serez nombreux à l'écoute, pour une émission qui devrait nous redonner, au moins en partie, de l'espérance !

J.C