Notre radio

Notre radio

19 septembre 2010

Les Baha'is, une minorité opprimée en Iran : Sophie Menard sera mon invitée le 26 septembre

Les sept Baha'is d'Iran qui viennent d'être condamnés à 20 ans de prison
(source : site www.bahai.fr)

C'est une émission assez originale que je vais vous proposer dimanche 26 septembre, originale, alors que nous allons parler à nouveau de la République Islamique d'Iran, pays qui fait toujours les "unes" des grands médias. Mais, alors que la crise du nucléaire fait l'objet d'articles réguliers, alors que l'immense vague d'indignation et les pétitions pour sauver de la lapidation Sakineh Mohamedi Ashtiani, ont enfin porté à la connaissance du grand public la pitoyable condition des femmes dans ce pays, on continue d'ignorer les persécutions subies par une minorité religieuse de plusieurs centaines de milliers d'âmes : cette minorité, ce sont les Baha'is, et pour en parler, j'aurai le plaisir de recevoir Sophie Menard, responsable des affaires extérieures de la Communauté Baha'i de France. J'invite d'ailleurs les auditeurs qui voudraient en savoir plus sur cette religion et sur ses activités, à visiter le site : www.bahai.fr. J'ai découvert, en visitant cette adresse, un communiqué en date du 9 août et qui a malheureusement eu peu d'échos dans la presse, communiqué qui informait de la condamnation à 20 ans de prison de sept membres de cette communauté, deux femmes et cinq hommes, coupables en fait uniquement d'appartenir à une religion non reconnue par le régime des Ayatollahs. Il ne s'agit pas de la première persécution de cette communauté depuis l'instauration de la République Islamique : mais, dans l'acte d'accusation, outre les accusations moyenâgeuses de "propagation de la corruption sur terre", on a prétendu qu'ils faisaient de "l'espionnage" et de la "coopération avec Israël" ; il s'agit d'une accusation récurrente contre les Baha'is. Mais cette émission sera aussi une occasion pour présenter cette religion assez jeune puisqu'elle est née au 19ème siècle, et justement en Iran d'où elle s'est propagée dans le Monde.
Parmi les questions que je poserai à Sophie Menard :
- Comment est née cette religion ? Est-ce que c'était au départ un mouvement religieux dissident du chiisme ? Qui ont été les fondateurs de la foi Baha'i, et comment a réagi le clergé chiite ?
- Le fondateur du Bahaisme, Mirza Husayn Ali, appelé donc Bahau'llah par les fidèles, est enterré à Haïfa en Israël et son mausolée sur le mont Carmel - magnifique avec sa coupole dorée et ses jardins persans -  est sans doutes le monument le plus beau de la ville : combien y a-t-il de Baha'is dans ce pays ? Et que répondre à l'accusation des Ayatollahs, qui prétendent que les membres de votre communauté sont des agents de l’État d'Israël ?
- Cette religion est-elle un monothéisme ? Y-a-t-il un clergé ? Comment se situe-t-elle par rapport aux autres fois, en particulier le Judaïsme et l'Islam ? Aujourd'hui, combien y-a-t-il de Baha'is dans le Monde, et surtout où vivent-ils ?
- Les persécutions en Iran ont-elles débuté avec la révolution islamique de 1979 ? Dans les premières années du nouveau régime, il y a eu des massacres et des exactions, combien de membres de votre communauté ont été assassinés ? Et quelles ont été les destructions subies ?
- Quelles sont les autres formes de persécutions que subit la communauté Baha'i en Iran ? Fuient-ils le pays, comme l'on fait les trois quart des Juifs iraniens ?
- A propos des sept condamnés, que sait-on de leurs conditions de détention ? Y-t-il une campagne internationale pour les libérer , et qui la soutient ?

Ce n'est pas la première fois que je consacre une pleine émission à une cause humanitaire, concernant des victimes qui ne sont pas juives ... on se souvient, par exemple, que mon émission avait fait partie des toutes premières à parler des malheureuses infirmières bulgares, longtemps otages de Kadhafi. Comme le dit très justement le Talmud (Pirké Avoth, traité des principes) :
"Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Mais si je ne suis que pour moi, que suis-je ?"

J'espère que vous serez nombreux à l'écoute dimanche prochain !

J.C