04 février 2020

« Les Kurdes vivent et leur drapeau ne tombera jamais »


On le sait, les dernières années ont été dures pour le peuple kurde : fin 2017, au Kurdistan irakien, il y a eu le référendum sur l’indépendance, qui a valu au gouvernement autonome (GRK) un blocus presque total de plusieurs mois, et la perte de Kirkouk, capitale pétrolière au cœur de la discorde avec le gouvernement central de Bagdad. Depuis, le gouvernement autonome suit avec une prudence extrême la vague révolutionnaire dans le reste du pays, craignant sans-doutes de perdre le peu de libertés qui lui restent.

Mais la situation est pire encore en Syrie, où les rêves d’autonomie du Rojava ont reçu un coup très dur, après l’abandon américain et l’invasion brutale de la Turquie ; cela a fait l’objet d’une récente émission dans ma série.

Et pourtant, le peuple kurde continue de vivre, faisant le gros dos comme il l’a fait souvent au cours de son Histoire. J’ai découvert seulement il y a peu cette vidéo qui mérite d’être largement partagée : l’hymne national du Kurdistan (GRK), chanté dans la langue du pays et d’une voix vibrante par Dashni Morad, avec comme décor des paysages à couper le souffle : voir les paroles sur ce lien .

Le titre de ce petit article est le refrain de cet hymne magnifique.

J.C