Notre radio

Notre radio

08 juin 2016

Attentats à Bruxelles - Une délégation de personnalités musulmanes a déposé des fleurs à la station Maelbeek

La délégation musulmane à la station de métro Maelbeek

Une délégation de personnalités musulmanes a déposé jeudi à 10H00 des gerbes de fleurs au métro Maelbeek en mémoire des attentats du 22 mars dernier, puis à 11H00 au musée juif en hommage aux victimes de l'attaque du 24 mai 2014.
La délégation était composée de Shaikh Abdulla bin Ahmed bin Abdulla Al Khalifa, vice-ministre des Affaires étrangères du royaume de Bahreïn et membre de la famille royale, Hassen Chalghoumi, imam sunnite de Drancy et président de la Conférence des imams de France, et Mohamad Izzat Khatab, homme d'affaires syrien et militant de la paix. Un repas est prévu ensuite avec le grand rabbin de Bruxelles.
 
Hassen Chalghoumi et Mohamad Izzat Khatab ont également rendu visite mardi à l'hôpital à Walter Benjamin, amputé d'une jambe à la suite des explosions à Brussels Airport. Ils étaient accompagnés de Mohamad Ali El-Husseini, imam chiite libanais et secrétaire général du Conseil islamique arabe Ali El-Husseini, et de Hassan, le travailleur de l'aéroport qui a été le premier à lui porter secours. En clôture de la conférence de mercredi matin au Parlement européen "Pluralisme religieux et tolérance: Le modèle du Bahreïn", l'imam Chalghoumi et Joël Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l'Antisémitisme (LBCA), ont remis au vice-ministre des Affaires étrangères du royaume de Bahreïn un "Arbre de la Fraternité", qui récompense les promoteurs du vivre ensemble et du dialogue interconfessionnel.

Ces diverses rencontres ont été organisées cette semaine par la LBCA. "Ces messages de paix et de fraternité venus de la communauté musulmane méritent d'être largement entendus", estime Joël Rubinfeld. "Au Bahreïn, la synagogue ne doit pas être protégée par la police. Une nouvelle très grande église est en train d'être construite, alors que plusieurs sont détruites dans les pays voisins. Dans la région, c'est un exemple à suivre. En 2008, la nouvelle ambassadrice du Barheïn aux Etats-Unis est une femme juive, en sachant que la communauté juive du royaume se compose seulement de 37 personnes. Quand on regarde l'histoire des minorités au Barheïn, on voit que cela correspond à une tradition d'accueil et de tolérance."

Source : site Bruzz.be
2 juin 2016