Notre radio

Notre radio

27 juillet 2012

Merci, Sacha Baron Cohen !


C'est la première fois qu'un film s'attaque enfin, en les ridiculisant, aux dictateurs arabes : alors que leurs sinistres régimes auront imposé à leurs peuples, pendant des décennies, à la fois l'horreur de la répression et la bouffonnerie de leur propagande, étrangement nul metteur en scène, nul romancier n'avaient trouvé l'idée ou la motivation de les dénoncer ; par contre, que de films, que d'ébullition pour remuer le couteau dans la plaie de la mémoire occidentale à propos des guerres perdues ou stupides, de l'Algérie au Vietnam en passant par l'Irak !

Il fallait donc attendre la chute de plusieurs dictatures que l'on croyait éternelles, et surtout le courage d'un Juif, Sacha Baron Cohen, pour nous proposer "The dictator", un film qui restera dans les annales. Son personnage et l'histoire de sa chute évoquent furieusement Kadhafi, "général Aaladeen" dans le film : costumes de carnaval, amazones, cynisme éblouissant, grossièreté ... mille merci, il fallait l'oser ... mais dégustez plutôt la bande annonce, et courrez le voir !

J.C