Notre radio

Notre radio

21 juin 2012

Les islamistes ou les touristes, il faut choisir !


Comme c'est souvent le cas, une illustration vaut mieux qu'un long discours ...

Les Français, jadis les meilleurs clients du tourisme tunisien fuient le pays. Et la dernière campagne de promotion dans les stations de métro de Paris fait presque pitié : au vu des images que nous envoient les télévisions, manifestations, contre-manifestations, pillages, mais surtout saccage des lieux de culture par les Salafistes, comme ce fut le cas tout dernièrement d'une exposition à La Marsa jugée "sacrilège", le pauvre touriste choisit d'annuler ses vacances là-bas. Et le couvre feu, décrété suite à ces émeutes la semaine dernière, a vraiment de quoi faire penser à un pays au bord de la guerre civile !

Idem pour l’Égypte, où on a l'impression qu'entre élections législatives annulées et présidentielles confuses, "l'aprèsMoubarak" n'a pas du tout d'orientation claire : la chute du tourisme y est encore plus brutale !

Reste le Maroc, qui s'en sort plutôt bien parmi les pays arabes, malgré la victoire des islamistes "modérés" aux dernières élections.

J.C