Notre radio

Notre radio

28 juin 2015

Un goût de cendres (suite)

Attentat à Sousse, 26 juin 2015
 
Impossible, bien sûr, de poursuivre la publication d'articles déconnectés de l'actualité après ce "vendredi noir", noir comme la bannière de l'Etat Islamique. Et le titre choisi correspond tout à fait à ce que je ressens, même si, hélas, il s'agit d'une "suite" car je l'avais déjà utilisé au lendemain des tueries du mois de janvier.

Nous avons tous été horrifiés par l'attentat dans l'Isère - heureusement raté, car si l'usine de production de gaz avait explosé le bilan aurait pu être effroyable. Horrifiés parce que c'est le premier passage à l'acte des djihadistes chez nous, depuis les attentats du début de l'année ; mais horrifiés surtout par cette "première", le "mode opératoire" de la décapitation - la marque de ces monstres - étant appliqué cette fois dans notre pays.

Horrifiés ensuite, par l'attentat de Sousse, dont le bilan est autrement plus lourd : 39 tués, en majorité des malheureux résidents de l'hôtel visé, assassinés sur la plage ou au bord de la piscine ; un deuxième drame après celui du Musée du Bardo et qui va, sûrement, ruiner pour un moment l'industrie du tourisme en Tunisie. Scénario diabolique, déjà appliqué dans d'autres pays arabes et en premier lieu l’Égypte, et qui répond à des objectifs bien précis : assassiner facilement des "mécréants", cibles visées partout dans le monde par le "Califat" sanguinaire ; revendiquer une "victoire" dans la concurrence obscène que se livrent les différentes entités héritières d'Al-Qaïda ; détruire l'économie d'un pays ayant opté pour la démocratie, et donc pour des pratiques "occidentales" inadmissibles pour ces totalitaires ; et jeter dans le chômage et la misère des centaines de milliers de jeunes, qui seront autant de recrues potentielles pour le Djihad.

Mais ce "goût de cendres" ne me vient pas uniquement de ce dont nos chaines d'informations en continu repassent en boucle depuis hier matin. Il me faut aussi évoquer deux autres horreurs :

- D'abord, hier les Djihadistes ont commis d'autres massacres de masse, au Koweït dans une mosquée chiite, à Kobané lors d'une incursion sanglante dans la ville kurde, et en Somalie contre des troupes de l'Union Africaine : le journal "Le Monde" a bien eu raison de relier tous ces évènements dans un même article ;

- Ensuite, la "machine à désinformer" s'est remise, immédiatement, en action avec les "complotistes" habituels profitant de leur audience sur les réseaux sociaux pour raconter à un public crédule que tout ceci soit n'est pas arrivé, soit est un coup de la CIA, du Mossad ou autres forces obscures ... Lire ainsi, ce qu'a publié sur sa page FaceBook, Alain Benajam - déjà épinglé à deux reprises sur mon blog pour ses délires - et l'ex-député belge 
Laurent Louis - qui vient d'être condamné à une peine de prison avec sursis pour outrages et injure à l'ancien Premier Ministre du pays, ainsi qu'à plusieurs journalistes. Ne nous trompons pas : ces salauds ont une très large audience, de nombreux jeunes musulmans, contaminés par cette propagande, sont persuadés d'être victimes d'un complot "sioniste" ; et certains parmi eux, "passeront à l'acte" avec une totale bonne conscience.

Voilà donc ce que je voulais vous dire dans un premier bilan. Et avant que ce blog, qui n'est pas un journal en ligne, faut-il le rappeler, reprenne son cours normal ... puis se mette en sommeil pour de petites vacances.

J.C