Notre radio

Notre radio

17 mars 2013

Les Touaregs et la géopolitique du Mali : Yasmina Oubouzar sera mon invitée le 24 mars

Rebelles touaregs du M.N.L.A

Nous allons à nouveau parler de l'actualité dans un pays du monde musulman, et il s'agira vraiment d'une actualité brûlante puisqu'elle concerne un état dans lequel notre armée est engagée depuis le 11 janvier : ce pays, vous l'avez deviné, c'est le Mali. Seulement, pour en parler j'ai choisi un angle d'enquête un peu original puisque j'ai voulu dépasser le cadre précis du conflit dans lequel se situe l'intervention française : nous entendrons en effet une représente du "Mouvement National de Libération de l'Azawad", mouvement touareg du Nord Mali, Yasmina Oubouzar. Yasmina Oubouzar est une militante du M.A.K, mouvement pour l'autonomie de la Kabylie. C'est par solidarité berbère qu'elle participe ici en France au soutien au M.N.L.A, son représentant officiel en France M. Mossa Ag Attaher ayant du fuir en Afrique suite à cette guerre. Quelques rappels rapides, pour planter le décor de cette émission : bien sûr qu'il y a eu la menace de main mise des groupes armées djihadistes sur l'ensemble du Mali, et sur d'autres états de l'Afrique occidentale ; bien sûr que - comme la majorité de nos compatriotes -, je soutiens cette intervention, qui, rappelons-le, s'est faite à l'appel du gouvernement de Bamako et en accord avec la résolution 2085 du Conseil de Sécurité de l'ONU de décembre 2012. Seulement en même temps, et même si nous devons être solidaires de nos soldats contre l'A.Q.M.I et les autres groupes islamistes armés, ce serait être bien injuste et bien simpliste que de résumer la géopolitique du Mali à cela. Il y a eu, quasiment depuis l'indépendance en 1960; des conflits internes sanglants, des révoltes des populations touaregs du Nord contre le pouvoir central, totalement entre les mains des Africains noirs, surtout de l'ethnie dominante bambara. Et c'est cette histoire, ce point de vue et cette problématique qui seront le menu de notre émission.


Parmi les questions que je poserai à Yasmina Oubouzar :

-     Pour clarifier les idées chez nos auditeurs qui souvent, par manque de recul, confondent "touaregs", "arabes", "islamistes", qui sont les Touaregs ? Ils sont environ un million et demi au total, répartis dans le Sahara central et les confins du Sahel, dans quels états vivent-ils ? En quoi peut-on dire que eux sont de purs Berbères ? Et puis, pour revenir à cette immense région du Nord Mali appelée "Azawad" par les indépendantistes, n'y a-t-il pas aussi des populations qui ne sont ni noires, ni touarègues ?

-      On peut émettre des hypothèses pour expliquer qu'il n'y ait jamais eu dans le passé d'état touareg. Première explication, c'est un agglomérat de tribus, nomades par tradition, qui s'est en partie sédentarisée au cours des dernières décennies mais qui n'avait pas d'espace précis pour s'administrer ; deuxième hypothèse, les Touaregs qui ont été les derniers à se soumettre au pouvoir colonial français, n'ont pas su au moment des indépendances des années 60 se positionner pour obtenir au moins une autonomie ; troisième hypothèse, dans le fond chaque groupe de tribus défend ses intérêts, il n'y a pas une revendication touareg transnationale comme c'est le cas des Kurdes, par exemple ; et on est frappé de la soumission parfaite au pouvoir algérien, des Touaregs du Hoggar et de Tamanrasset : qu'en pensez-vous ?

-        Il y a eu la fondation du Mouvement National de libération de l'Azawad en 2010, puis le refus des autorités de Bamako de négocier quoique ce soit ; alors est fondé le M.N.L.A, qui lance une action militaire en janvier 2012. Un dirigeant touareg historique, qui a basculé dans le salafisme fonde son propre mouvement, "Ansar Eddine" ("les défenseurs de la religion"), et ce mouvement armé, allié à l'A.Q.M.I - branche maghrébine d'Al-Qaïda - et au Mouvement pour l'Unicité et le Djihad en Afrique de l'Ouest, le M.U.J.A.O, vont prendre le contrôle de tout le Nord du pays et imposer la Charia, jusqu'à l'intervention française : comment expliquer leur succès militaire ? On a vu qu'ils avaient une flotte de véhicules importante, des dépôts logistiques, de l'essence, des armes lourdes : quelle était leur base arrière ?

-         Dans une interview au site PRIMO info en date du 16 mai 2012, et alors que l'indépendance de l'Azawad venait d'être proclamée, Mossa Ag Attaher révélait plusieurs évènements absolument pas médiatisés : la révolte touareg de 1963, qui a été matée dans le sang ; les grandes sécheresses, qui ont contraint ces populations à émigrer ; et le fait que leurs terres aient été confisquées pour les Maliens noirs. Sans nier ces éléments, est-ce que le fait aussi que les Touaregs ont été des acteurs de la traite négrière pendant des siècles n'explique pas aussi, en partie, le ressentiment des Africains noirs ?

-       A propos du rôle historique de la Libye du colonel Kadhafi dans cette histoire contemporaine des Touaregs : c'est une relation vraiment complexe. D'un côté, Kadhafi était le fils spirituel de Nasser, un pan arabiste convaincu qui a écrasé la culture berbère dans son pays. Mais d'un autre côté, les Touaregs du Mali en particulier, ont trouvé refuge dans le pays, ils ont été entrainés militairement par le régime, et au final ils ont défendu cette dictature jusqu'au bout. A la chute de Kadhafi, ils sont repartis en nombre avec armes et véhicules, pour aller justement au Mali : que répondez-vous à ceux qui disent que cette révolte touarègue est le résultat de ces évènements ?

Une émission je l'espère originale, sur un conflit complexe et à propos de populations mal connues : j'espère que vous serez nombreux à l'écoute !

J.C