Notre radio

Notre radio

07 mars 2005

Le 27 mars, un ancien ministre iranien racontera la chute du Shah et la révolution islamiste



Houchang Nahavandi vient de publier un témoignage historique qui se lit comme un roman : "Carnets secrets, chute et mort du Shah" (Editions Osmondes, 398 p, prix : 22 E). 

Ancien recteur des universités de Shiraz et de Téhéran, deux fois ministre, connaissant de très près la famille impériale et son entourage, il a suivi dans les coulisses l'incroyable année 1978 ; cette année où allait basculer si facilement un régime certes autoritaire, critiquable sur beaucoup d'aspects, mais ayant aussi à son actif un indéniable progrès économique et des avancées exceptionnelles en terre d'Islam, pour la condition féminine en particulier. Près de trente ans après, la République islamiste a fait de cet ex-allié de l'Occident un ennemi des Etats-Unis, elle a brisé cette marche vers le progrès en faisant fuir une grande partie des élites, et elle a trahi les laïcs qui avaient cru en la révolution. 

 Houchang Nahavandi ne parle pas la langue de bois pour dénoncer les responsables de ce bouleversement historique, je n'ai pas été forcément d'accord sur tout, mais cela rendra le débat vraiment riche et intéressant.

J.C