Notre radio

Notre radio

20 mars 2005

Juifs et musulmans doivent se parler !

Introduction :
Moïse Cohen, Président du Consistoire israélite de Paris, avait courageusement appelé au renouveau du dialogue entre juifs et musulmans alors que le contexte diplomatique au Proche Orient ne connaissait pas l'embellie d'aujourd'hui. Cet article a été publié dans le journal "Le Monde" en juin dernier, et est reproduit sur le site du Consistoire. Nous donnons copie du début ci-dessous. On peut le lire intégralement en allant sur le lien (cliquer ici). 
Le congrès évoqué a finalement eu lieu en janvier 2005, voir notre émission du 13 mars.
J.C
 
"Juifs et musulmans doivent se parler.
C'est aujourd'hui qu'il faut rechercher des chemins du "vivre ensemble".
Un congrès exceptionnel réunissant des religieux représentant toutes les tendances de l'islam et du judaïsme devait se dérouler il y a quelques jours à l'université Al-Akhawayn d'Ifrane, sous le haut patronage du roi du Maroc Mohammed VI, à l'initiative de la Fondation Hommes de parole. Ce "congrès mondial des imams et des rabbins pour la paix" avait immédiatement suscité un immense intérêt et les plus hauts dignitaires de ces deux religions avaient accepté d'y participer avec enthousiasme. Cette rencontre inédite a été annulée, in extremis, pour des motifs d'ordre politique. Est-ce la réunion de la Ligue arabe à Tunis qui a été à l'origine du refus de se réunir ? Est-ce la tiédeur des délégations israéliennes ou palestiniennes ? Peu importent les raisons officielles ou officieuses, car l'essentiel est autre : la rencontre n'aura pas lieu. On évoque une période peu propice au rassemblement interconfessionnel et on annonce que le congrès sera reporté au mois d'octobre prochain, lorsque le climat de tension actuelle qui règne au Proche-Orient se sera apaisé.
Quelle grave erreur ! " (...)


Moïse Cohen