Notre radio

Notre radio

08 décembre 2014

"L'Interfaith tour", un tour du monde de l'interreligieux : Samuel Grzybowski et Ilan Scialom seront mes invités le 14 décembre

Victor, Ismaël, Ilan, Josselin et Samuel, 
les cinq jeunes de "l'Interfaith Tour" à Jérusalem

Pour ma dernière émission de l'année, je vous proposerai un sujet qui nous éloignera un peu de l'actualité, toujours aussi sinistre, en France comme au Moyen-Orient. Mais quelque part on aura cette actualité en arrière plan, parce qu'avec la nouvelle guerre déclenchée par l'Etat islamique et le massacre des minorités en Irak et en Syrie, avec la violence qui est revenue entre Israël et les Palestiniens autour de Jérusalem et du Mont du Temple, on entend de manière lancinante que serait revenu le temps des "guerres de religions". Contre cela, les associations qui essaient de promouvoir le dialogue interreligieux ou intercommunautaire travaillent pour déconstruire les préjugés, et ma série a accueilli pratiquement presque tous ceux qui œuvraient en ce sens. Parmi ces associations, "Coexister", association de jeunes, déjà reçue en 2012, on avait alors entendu trois représentants des trois grandes religions monothéistes. Mais nous n'avions pas à l'époque reçu leur président, Samuel Grzybowski. J'aurai le plaisir de le recevoir dimanche prochain pour qu'il parle à nos auditeurs d'une réalisation étonnante de son association puisqu'ils ont réalisé entre juillet 2013 et avril 2014  "L'Interfaith tour", une expérience tout à fait inédite dans le domaine du dialogue interreligieux : cinq jeunes - Victor (un athée), Ismaël (un musulman), Ilan (un juif), Josselin (un agnostique) et Samuel (un chrétien) - ont fait un tour du monde à la recherche d'initiatives dans le domaine du "vivre ensemble" entre communautés religieuses. Je vous invite à visiter le site de cette Odyssée, à l'adresse "interfaithtour.com" : c'est vraiment bien fait, on peut naviguer à partir d'une planisphère et avoir, pour chacune de leurs étapes - et ils ont visité 70 villes -, un résumé de ce qu'ils ont vu et parfois même des vidéos. Il était impossible de faire une émission aussi courte à 6 sur ce plateau, c'est pourquoi j'ai du limiter mes invitations, et donc à part Samuel, le catholique, j'ai invité aussi Ilan Scialom ; c'est "le juif" du groupe, et j'ai voulu qu'il vienne, parce que je pense vraiment que dans cette période de peur et de repli communautaire que nous vivons il était important de l'entendre.

Parmi les questions que je poserai à mes invités :

-        Le but n'était pas de démontrer que l'on pouvait "Coexister" au quotidien entre personnes de religions ou de croyances différentes, cela vous saviez déjà le faire, vous étiez déjà des amis avant de partir ; mais l'objectif était d'aller dans des dizaines de pays pour recenser tout ce qui se faisait pour le "vivre ensemble" entre religions. Après tout ce que vous avez vu et échangé entre vous 5 pendant ces 9 mois, est-ce que les rapports des uns ou des autres à leur religion avait changé à votre retour ?

-        Quels sont les états musulmans où vous êtes allés ? J'ai noté que vous n'avez pas été bien sûr dans des pays en guerre comme la Syrie ou l'Irak, mais vous n'avez pas visité par exemple les pays du Golfe à part le Sultanat d'Oman : est-ce tout simplement parce que vous saviez que les minorités n'y sont pas respectées ? Et justement, j'ai relevé au contraire votre témoignage tout à fait positif concernant le Sultanat d'Oman, pourriez-vous en parler ?

-        A propos de votre escale au Liban. C'est un pays qui est sorti d'une horrible guerre civile et confessionnelle il y a 25 ans ; où chaque grande communauté religieuse, les Chrétiens et les Musulmans, est elle-même divisée ; il a subi les répliques de tous les conflits dans les pays voisins. Et pourtant, vous écrivez : "Comment va le Liban ? Le Liban va mal. Mais le Liban a les moyens d’aller mieux que tous les autres pays de la région et peut-être même que tous les autres pays du monde. Le Liban porte en lui des germes d’espérance autant que de souffrance." Pourriez vous dire à nos auditeurs qui vous avez rencontré là-bas, et qu'est ce qui vous rend si optimiste ?

-        A propos de vos rencontres en Israël et dans les Territoires Palestiniens : vous avez eu la chance d'y aller en 2013, donc avant le retour de la violence, des attentats, et avant la dernière guerre avec le Hamas. Vos rencontres sont détaillées en trois étapes sur le site "Interfaith tour", on sent à la fois une douleur par rapport à des préjugés paralysants, et à une situation politique inextricable ; et, en même temps, beaucoup d'espoir par rapport à ce qui est fait sur place pour faire se rencontrer les gens : pourriez-vous en parler ?

-        Vous avez eu la chance de rencontrer des personnalités tout à fait prestigieuses au cours de votre voyage, le Pape à Rome, mais aussi le grand imam d’Al-Azhar, en Egypte, le patriarche maronite de Beyrouth, et le grand rabbin de Jérusalem. Vous avez même été reçus par Laurent Fabius, et par le Président de la République à votre retour en France : quelles sont les expériences de dialogue interreligieux qui vous ont marqué à l'Etranger, et que vous aimeriez voir réalisées aussi en France ?

Une émission différente, et je l'espère aussi réconfortante, que je vous invite à suivre nombreux !

J.C