Notre radio

Notre radio

14 mai 2013

"Il était une fois les Tunes" : Jean-Pierre Allali sera mon invité le 19 mai

Jean-Pierre Allali

Je vous proposerai dimanche prochain une émission assez originale, car nous allons parler de deux sujets bien différents avec le même invité. Et il s'agit d'un invité de qualité et que beaucoup d'entre nous connaissent bien, au moins dans notre communauté, puisqu'il s'agit de Jean-Pierre Allali. Je ne compte plus les occasions que j'ai eu de le recevoir sur mon plateau, et alors que mon émission existe déjà depuis 16 ans. Nous nous connaissons depuis plus longtemps encore, plus de 30 ans. Alors, quelques rappels quand même pour le présenter à nouveau : il est écrivain et journaliste, un vrai littéraire bien qu'il ait enseigné les mathématiques ; il a été rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Tribune Juive" hélas disparu aujourd'hui ; il a écrit une vingtaine d'ouvrages dont plusieurs consacrés à la Tunisie, et ce sujet des "Tunes", les juifs tunisiens, notre communauté d'origine à tous les deux, le passionne depuis longtemps puisqu'il a déjà écrit des livres sur le sujet, et qu'il est le Vice Président de l'Association "ATPJT", "Arts et Traditions populaires des Juifs de Tunisie" présidée par son frère Bernard. Très actif dans la Communauté, il est membre du Bureau Exécutif du CRIF où nous nous rencontrons parfois. Alors c'est en sa qualité d'écrivain que nous consacrerons une bonne partie de cette émission, puisque nous allons parler de son dernier ouvrage "Il était une fois les Tunes", publié aux éditions Glyphe. C'est un très album de photographies anciennes avec des textes originaux. Mais c'est en sa qualité de membre de l'exécutif du CRIF que nous parlerons, en deuxième moitié de tout autre chose, pour évoquer un voyage assez exceptionnel d'une délégation officielle juive, reçue il y a quelques mois dans un grand pays musulman d'Asie Centrale, l'Azerbaïdjan.

Parmi les questions que je poserai à Jean-Pierre Allali :

-        Pourquoi ce nouveau livre sur les "Tunes" alors qu'on a en a eu tellement d'autres avant ? Pourquoi, justement, tant d'auteurs juifs tunisiens, quel est leur nombre approximatif ? Et pourquoi y en a t-il eu beaucoup plus que pour les Juifs d'Algérie ou du Maroc ?

-        Un chapitre très émouvant est consacré à la vie religieuse des Juifs en Tunisie. Il y est représenté, bien sûr, l'imposante grande synagogue de Tunis et à ce sujet je voudrais rebondir sur quelque chose que j'ai appris, grâce à cet album : sur sa façade figure au milieu d'une Maguen David les lettres hébraïques représentant le nom de Dieu : Israël avait sorti un timbre poste en 1971 représentant l'édifice, qui fut retiré, suite aux protestations des orthodoxes. Figure aussi une photo prise par feu Angel Lumbroso, un jour de Yom Kippour ; on imagine qu'aujourd'hui il serait boycotté dans notre communauté s'il osait refaire une photo ce jour là ; le Judaïsme tunisien n'était-il pas, finalement beaucoup plus tolérant que celui que nous vivons aujourd'hui en France ?

-        A propos de la Kahena, illustre Reine juive berbère, retenue parmi les "Tunes illustres", trois questions : d'abord est-elle vraiment tunisienne, native des environs de Bizerte - les Kabyles disent qu'elle est Algérienne ? Est-on vraiment sûr qu'elle a existé ? Et que dire de ce Judaïsme autochtone, tribal, qui a été balayé finalement par l'islam ?

-        A propos de ce fameux voyage en Azerbaïdjan fait il y a quelques mois avec une délégation du CRIF. Dans quel contexte s'est-il fait ce voyage ? Et d'abord pourquoi l'Azerbaïdjan, cet état d'Asie centrale si mal connu - juste un exemple de l'inculture qui s'impose hélas sans complexe, sur la Toile juive francophone : dans une carte représentant tous les ennemis d'Israël, j'ai vu assimiler ce pays à un état arabe hostile : qu'en est-il, justement, de ses relations actuelles avec l'état juif ?

-        On aimerait tous se féliciter de l'existence aujourd'hui d'un tel pays, musulman et ayant donc des rapport cordiaux et apaisés avec les Juifs. Il y a cependant deux réserves : d'un côté l'Azerbaïdjan du Président Ilham Aliev est très critiqué à l'étranger, on peut donc s'interroger sur la pérennité du régime ; d'un autre côté, il y a le conflit du Haut Karabakh avec l'Arménie, or je sais que tu t'es énormément investi dans les relations entre Juifs et Arméniens en France : comment ont réagi ces derniers suite à ce voyage ?

Comme on le voit des sujets un peu originaux, et qui nous changent de l'actualité brûlante : j'espère que vous serez nombreux au rendez-vous !

J.C