Notre radio

Notre radio

29 septembre 2005

Lettre ouverte de Morad El Hattab au Premier Ministre Tony Blair

Introduction :
Morad El Hattab est un intellectuel musulman très courageux, que je regrette de ne pas avoir encore reçu dans le cadre de notre émission ... Il est vrai qu'il a déjà été interviewé souvent, sur Judaïques FM comme sur les autres radios du 94.8 FM. En attendant le plaisir de notre "Rencontre", je voudrais vous faire connaitre la lettre ouverte qu'il a envoyée au Premier Ministre Tony Blair. Celui-ci semble bien mal inspiré pour traiter de la gangrène du "Londonistan", et vient de faire appel aux conseils de Tariq Ramadan !  
J.C
« L’encre du savant est plus sainte que le sang du martyr. »
Hadith authentique du Prophète Mohammed (SBAL
)
 

Morad EL HATTAB
Écrivain/conférencier,
Lauréat du Prix Littéraire Lucien CAROUBI,
Prix pour la Paix et la Tolérance.
A l’attention de Monsieur Le Premier Ministre,
10 Downing Street
London
 

PARIS, le 21 septembre 2005

Monsieur Le Premier Ministre,
Le 7 juillet dernier, quatre attentats simultanés faisaient des dizaines de morts et des centaines de blessés dans le métro et dans un bus londonien. Le fait que la direction d’Al-Qaïda se soit félicitée de ces attentats ne signifie pas qu’elle en ait été l’organisatrice. De plus, ceux qui ont perpétrés ces attentats sont des résidents d’origine pakistanaise, érythréenne et jamaïcaine, dont la plupart avaient la citoyenneté britannique.
Pour identifier et désamorcer des menaces intérieures et donc en finir avec le « Londonistan », vous avez engagé une réflexion sur la manière de traiter l’islamisme et d’isoler la minorité extrémiste de la communauté musulmane qui, d’après vos services de sécurité, ne représenterait pas plus de 1% de ladite communauté.
Pour cela, vous vous êtes entouré d’un groupe de conseillers issus du monde musulman, plutôt proches des Frères musulmans, pour lutter contre les salafistes djihadistes.
Or, la première recommandation de ces personnalités « éclairées » laisse pantois puisqu’ils demandent à votre gouvernement de supprimer le Jewish Holocaust Memorial Day, instauré en 2001 qui commémore la Shoah. Selon The Times, M. Tariq Ramadan et ses collègues estiment que cette commémoration « offense les musulmans. » De plus, M. Ahmad Thomson, un des membres du comité a profité de sa fonction de « sage » pour expliquer à la presse sa vision de la guerre en Irak : « Blair a décidé de faire la guerre en Irak après être passé sous l’influence d’un sinistre groupe de Juifs et de franc - maçons. » Ce même M. Thomson, membre de l’Association of Muslim Lawyers, qui écrivait en 1994, que les gouvernements européens et américain étaient contrôlés par les Juifs et les franc-maçons, et que la Shoah était « un grand mensonge » et les Juifs une « race non pure » !!! Très respectueux de la dignité humaine, je vous laisse imaginer ma considération pour un tel énergumène dont les propos participent du révisionnisme en ce qu’ils banalisent l’assassinat planifié et industrialisé de 6.000000 de civils - dont 1. 500 000 enfants !
Plutôt que d’écouter des personnes qui ne privilégient que l’islamisation culturelle et politique de la Grande-Bretagne, je vous suggère de mettre en application les déclarations de M. Andrew Turnbull, un de vos proches collaborateurs, qui pense « prévenir le terrorisme en s’en prenant à ses causes, travailler ensemble à résoudre les conflits régionaux, soutenir l’Islam modéré et ses réformateurs, diminuer le soutien que reçoivent les terroristes en menant des politiques économiques et sociales adaptées. »
Sachez que je suis signataire, avec des libéraux arabes et musulmans, d’une requête soumise au Conseil de Sécurité des Nations Unies et à l’équipe constituée en vertu de l’article 9 de la Résolution-1566 pour la constitution d’un Tribunal international du terrorisme, afin de traduire en justice les individus, groupes ou entités impliqués dans des actes terroristes, y compris certains membres du clergé musulman, qui promulguent des édits religieux ou « fatwas » incitant au terrorisme.
Je vous réitère donc ma proposition de vous conseiller afin de développer et mettre en application une stratégie destinée à discréditer et à démystifier l’idéologie des extrémistes islamistes et à promouvoir des voix islamiques modérées.
Dans l’attente de notre future collaboration, je vous prie de croire, Monsieur Le Premier Ministre, en l’expression de ma très haute considération. 

Morad El Hattab

28 septembre 2005

Le bus de l'amitié

Le bus de l' Amitié Judéo Musulmane de France, 
départ du tour de l'amitié, 19 juin 2005
Photo pas vue 
- septembre 2005 

Je vous avais parlé il y a à peu près trois mois (voir article) du « tour de l’amitié » de l'AJMF (Amitié Judéo Musulmane de France), et du beau voyage qui devait mener pendant plus d’un mois des jeunes (et moins jeunes) représentants des deux communautés à travers notre pays. Pour l’illustrer, j’étais allé chercher sur le WEB une photo de bus à impériale ... en attendant celle du vrai ! La voici, enfin.
Au milieu, on reconnaît à sa haute stature et à son chapeau le Rabbin Michel Serfaty, un des deux Présidents de l’AJMF. A sa gauche se trouve Safia Debili (qui m’a permis d’avoir une belle collection de photos de cette journée) ; deuxième à partir de la gauche, Charlie Benyahya que je retrouve à la commission du CRIF pour le dialogue avec les Musulmans ; à deux places de Safia, Claudine Barouhiel que je rencontre aussi régulièrement au CRIF ; et avec eux, plusieurs responsables de l’Association des Scouts Musulmans.

J.C

24 septembre 2005

Que pensent les Musulmans ? Un débat le 9 octobre avec Albert Soued


Albert Soued

Albert Soued est l’éditeur d’un site très intéressant, "Nuit d'Orient", qui est incontournable pour qui partage ma passion d’orientaliste. On y trouve à la fois ses propres articles et des traductions d’experts réputés. Soyons francs pour nos auditeurs, si je partage certaines de ses analyses, je le trouve aussi et souvent pessimiste. Souhaitant dans le fond - et comme l’immense majorité de la communauté juive - un règlement pacifique basé sur le respect mutuel des aspirations des uns et des autres, Albert Soued pense que le niveau de haine antisémite dans le monde arabe devrait inciter à la plus grande prudence. Ce qui ne l’empêche pas de rendre hommage aux voix éclairées et courageuses qui s’y expriment, c’est la rubrique « étincelles de lumières » que j’avais déjà signalée sur le blog
Il a écrit un article très fort le 18 juillet dernier, au lendemain des attentats de Londres, qui était intitulé « Que les Musulmans modérés se manifestent », en gros il leur reprochait leur silence. Nous allons donc débattre d’un sujet simple : « Que pensent les Musulmans ? », et nous nous appuierons sur des sondages d’opinions récents. L’institut américain « P.E.W Research Center » (aller sur le site) publie en effet une enquête réalisée au printemps 2005 dans 17 Pays auprès de plus de 17.000 personnes ... et ses résultats sont très riches : rendez-vous donc le 9 octobre sur Judaïques F.M !

J.C

22 septembre 2005

Hier sur Judaïques FM : André Nahum a rendu hommage à la nouvelle politique d'Ariel Sharon, et dénonce son opposition au sein du Likoud

Introduction : 
Mon ami André Nahum (voir article sur le blog), lit tous les mercredi matin un "billet" qui est très suivi par les auditeurs de notre radio. Voici la retranscription de son intervention d’hier 21 septembre, où il évoque les menaces de renversement du gouvernement Sharon provenant du clan des « durs » du Likoud menés par Netanyahou. On admirera la clarté de son analyse, hélas rarement partagée par les « excités » qui s’expriment sur les « lignes ouvertes » du 94.8 FM ! 
J.C
 
Ovationné à l’ONU, reçu en triomphe à New-York, Ariel Sharon rentre dans son pays pour affronter l’hostilité de son propre parti, le Likoud. La fronde menée par son ancien ministre des finances Benyamin Netanyahou a des chances non négligeables de l’abattre. Que lui reproche-t-on au juste ? D’avoir trahi ses promesses électorales, disent ses adversaires, en évacuant les 8.500 résidents juifs de la bande de Gaza, qui vivaient au milieu d'un million et quart d’Arabes hostiles, et dont la protection exigeait la présence de milliers de soldats, des routes de contournement et des barrages multiples.
Ce n’est pas de gaîté de coeur qu’un dirigeant juif de l’envergure d’Ariel Sharon, expulse de leurs demeures d’autres Juifs. Les évacués de Gaza ont droit au respect, à l’affection, à la sollicitude , à la compréhension et à de justes compensations mais que faire lorsque l’intérêt supérieur de la nation l’exige ? Qu’espèrent donc ceux qui veulent la peau du Premier Ministre ? Ont-ils un projet politique de rechange pour tenter un minimum de cohabitation avec les Palestiniens ? Comment la droite du Likoud envisage-t-elle l’avenir ? En accordant aux Palestiniens des confettis de zones autonomes ? Ni les Palestiniens ni l’opinion internationale ne l’accepteront jamais.
Imaginons que Natanyaou réussisse à évincer Sharon, que fera-t-il s’il prend sa place ? Probablement comme lui. Souvenons nous. En octobre 1998, à Wye River, il accepta le retrait de 13% de la Cisjordanie, l’ouverture du port et de l’aéroport de Gaza, l’ouverture d’une route pour faire communiquer Gaza et Jéricho. Il avait dû d’ailleurs affronter lui aussi à l’époque l’aile droite de son parti. Il ne peut pas ignorer aujourd’hui que ni lui, ni aucun autre dirigeant ne peut conserver en l’état toutes les implantations juives en Cisjordanie. Il devra, s’il accède au pouvoir, faire preuve lui aussi, de pragmatisme pour être en mesure de préserver l’essentiel, c’est à dire Jérusalem unie et les gros blocs d’implantations. 

Israël ne doit pas gouverner un autre peuple a déclaré Sharon et selon les sondages, une majorité d’Israéliens seraient d’accord avec lui. 
Avant le retrait de Gaza, l’image internationale d’Israël était désastreuse. Je rappellerai un sondage (rapporté par le Jérusalem Post, 1er novembre 2003), effectué en 2003 en Europe. Sur 7.500 personnes interrogées, 59% disaient qu’Israël est une plus grande menace pour la paix du monde que la Corée du Nord, l’Iran ou l’Afghanistan. Ayant réussi sa difficile opération, Sharon a tenu à l’ONU un discours juif et il a fait mouche. La plupart des chefs de délégations y ont été sensibles et il a réussi à retourner de fond en comble l’opinion mondiale. On déroule sous ses pieds le tapis rouge et les nations du monde, y compris de nombreux pays arabes et musulmans expriment le désir de se rapprocher d’Israël. Son ministre des affaires étrangères Silvan Shalom, né à Tunis, est devenu à New-York la coqueluche des ministres arabes. Sa rencontre avec son homologue tunisien Abdelwahab Abdallah fut marquée par des embrassades et des étreintes. Abdallah a même invité la mère de Silvan Shalom à venir avec lui en Tunisie en novembre lors de la conférence sur les communications (Jérusalem Post du 20/09).
Bon ! Nul n’est assez naïf pour croire que "c’est arrivé" et que tout est réglé. Déjà les pressions du "Quartet", USA-ONU, Europe - Russie, s’annoncent pour que Gaza soit un début et non pas une fin et tout laisse à prévoir que la bataille pour l’avenir de la présence juive en Cisjordanie sera rude. Souhaitons qu’elle se déroule sur le seul terrain diplomatique. 

 André Nahum

20 septembre 2005

Vive la Tunisie !


La Tunisie est à nouveau en première ligne, et courageusement, depuis le réchauffement des relations israélo-arabes qui a accompagné le retrait de la bande de Gaza.
J’avais déjà évoqué des signes positifs dès les premiers mois de ce blog, voir les liens dans le récapitulatif ici (articles « Tunisie 1, 2 ..). Depuis, d’autres signaux sont venus confirmer cette inflexion de la diplomatie tunisienne : venue à Tel Aviv de délégués du parti au pouvoir, lors d’une réunion de l’Internationale Socialiste il y a quelques mois ; réception il y a quelques semaines d’une délégation israélienne de scouts à l’occasion du congrès international du scoutisme en Tunisie. Et maintenant, de manière plus visible, la rencontre bilatérale entre les ministres des affaires étrangères Silvan Shalom et Abdelwahab Abdallah.
A un niveau bien plus modeste, les Tunisiens sont aussi présents pour des rencontres avec la Communauté juive. Je voudrais ainsi vous signaler la consécration méritée d’une Juive originaire de ce Pays, l’artiste peintre Lisa Seror. Elle expose actuellement ses oeuvres au Chelsea Art Museum de New York, sous le double et sympathique patronage du Congrès Juif Mondial et de la Tunisie, puisque Monsieur Badi Benaceur, écrivain et Rédacteur en Chef (Culture) du Journal « La Presse » dédicacera son livre « Traversée/Crossing » consacré à sa peinture. Cliquer ici pour tout savoir sur Lisa Seror !
Et enfin, puisque je vous ai parlé de « Tunes », j’ai plaisir à évoquer mon amie Monique Hayoun. C’est une Juive originaire de la jolie petite ville de Nabeul, près de Hammamet bien connue des amoureux de la Tunisie. Restée bien après l’indépendance, elle y a fait ses études en langue arabe, qu’elle maîtrise parfaitement. Familière des allers et retours vers la terre natale, elle a créé un site magnifique sur Nabeul, que je vous invite à découvrir
J.C 

18 septembre 2005

A propos de "la politique arabe de la France" : un blog et des commentaires

Blog en stock 

http://www.politiquearabedelafrance.blogspot.com/ 

Je vous recommande aujourd’hui un nouveau blog, celui-là déjà suivi par de nombreux internautes qui cherchent à comprendre les « dessous des cartes » d’une diplomatie qui ne se remet jamais en question (ou plus précisément jamais à découvert : voir le Liban). Il s’agit du blog « Politique arabe de la France ».
Quelques mots d’introduction : pour le gros de la communauté juive de France, il s’agit d’un sujet à la fois douloureux et épineux. Très sensibles aux souffrances d’Israël (où ils ont souvent de la famille), et exaspérés par la sympathie majoritairement pro palestinienne des médias et de l’opinion publique (l’orientation des uns influant celle des autres, et réciproquement), la plupart des Juifs ont « en travers de la gorge » cette fameuse « politique arabe » et son impact sur leur vie quotidienne (au travers d’un retour de l’antisémitisme longtemps nié par les autorités). Polarisés par ce conflit, ils renoncent à toute vue d’ensemble sur la géopolitique. Or « Rencontre » ne traite que rarement du conflit israélo-palestinien (moins de dix pour cent des émissions passées). Et nous avions essayé de faire un bilan global de cette « politique arabe de la France » avec le député Pierre Lellouche, le 4 mai 2003.
Il faut donc dénoncer l’attitude purement émotive d’une partie de nos auditeurs, le « judéocentrisme », cette façon bien naïve de s’indigner de ce que les autres ne partagent pas notre sensibilité. En réagissant ainsi, on ne comprend rien à ce que ressentent sincèrement la majorité de nos compatriotes qui s’identifient tout à fait au flamboyant Galouzeau De Villepin à l’ONU, hier croisant le fer contre la guerre en Irak, et cette semaine déployant son lyrisme devant les grands de ce Monde. Pour la majorité des Français de Droite comme de Gauche, il incarne un message merveilleux, celui de l’intelligence qui dénonce la misère comme la racine de toutes les violences, et qui parle "des identités blessées, de l'exigence de justice et de respect, comme préalable à toute paix". 

Or « Politique arabe de la France » passe au scanner cette diplomatie qui est devenue une véritable institution nationale, un joyau du patrimoine comme le champagne, l’Ecole Polytechnique ou la porcelaine de Sèvres, un élément de consensus dont ne débattent pratiquement jamais nos journalistes (dépendant directement pour leurs informations du Quai d’Orsay au travers de l’AFP) ou nos députés (non consultés quand des choix stratégiques lourds sont décidés à l’Elysée). Il en révèle les turpitudes (comme par exemple l'affaire Boidevaix). Il donne des informations étonnantes de précision, par exemple sur les négociations entre l’Union Européenne et l’Iran sur le nucléaire, ou sur les interventions internationales au Liban après le départ des troupes syriennes ... en bref il analyse froidement le jeu diplomatique du Quai d’Orsay, à l’aune simple des jeux d’intérêts entre grandes puissances. Son webmaster est (un peu comme moi) un fou d’Internet, et il jongle avec d’innombrables sites, arabes ou autres, qui constituent une mine incroyable d’informations. Enfin et surtout, ce « blog » manifeste de l’empathie pour les peuples arabes, leur manque de liberté et la duplicité de trop de leurs régimes, posant la question de fond jamais posée par les journalistes à nos hommes politiques de Droite comme de Gauche : en quoi le soutien à des dictatures féodales peut-il permettre de combattre la misère, « racine du terrorisme » comme disait l’autre ? Comme le soulignait François Heisbourg dans "La fin de l'Occident" (il fut notre invité le 19 juin dernier), "ces plus ou moins bonnes causes masquent une forme de mépris, voire de racisme habillé d’un discours de relativisme culturel : la démocratisation et les droits de l’homme, ce n’est pas pour les Arabes, ils sont trop différents de nous (...)". Corollaire de ce silence : que valent les beaux discours sur "l'exigence de justice et de respect" lorsque l’on profite - ni plus, ni moins que les autres Occidentaux - d’un pompage régulier de richesses, pétrodollars recyclés dans l’immobilier ou capitaux de toutes les nomenklatura du Maghreb (sujet évoqué avec Pierre Vermeren en octobre 2004) ? On pourrait enfin ajouter à ce cynisme autosatisfait, un simplisme jacobin parfaitement intégré par nos élites sorties du moule de la haute administration, et qui ignore superbement "les identités blessées" de toutes les minorités (Arabes chiites, Kabyles d’Algérie, Kurdes d’Irak, Chrétiens du Soudan ou d’ailleurs), autant de populations souvent évoquées par « Rencontre » !  
J.C

15 septembre 2005

Grosse fatigue ...


(cliquer sur l'image pour agrandir)

Une toile sur la Toile
- septembre 2005

"Jeune orientale allongée"
(huile sur toile d'Achille Zo, 1826-1901)


C'était pendant l'hiver 1996 ... j'avais (sans grand espoir de trouver un tableau dans mes moyens) visité l'exposition des pièces d'une grande vente "d'Art de l'Islam", organisée quelques jours plus tard par l'Etude Tajan à l'Hôtel Drouot. Et je suis resté fasciné par cette lascive beauté orientale, pendant de longues minutes dont je me souviens presque dix ans après ! A l'époque, on parlait peu de la montée de l'islamisme, cette "maladie de l'Islam" pour reprendre le titre d'un livre magistral d'Abdelwahab Meddeb qui fut mon invité à deux reprises en mars et avril 2004. Citons-le :

"Quelle occultation connaît la religion qui a tant fasciné les étrangers par le culte du corps et l'appel à la jouissance qui sont dans ses fondements (...) Le Caire, l'Egypte, d'un paradis se sont transformés en enfer ; pour s'en convaincre, il suffit de voir les corps des femmes, livides, souffrant de la chaleur, accablés par leurs foulards ou leurs voiles noirs (...)"
["La maladie de l'Islam", Editions du Seuil, 222 pages, prix 20 E]

Je ne me devinais pas, non plus et alors, de vocation "orientaliste" autre que celle d'amateur d'Art. Et je ne savais pas que cet "orientalisme" me conduirait plus tard à dévorer des dizaines d'ouvrages dont les héros font beaucoup moins rêver que cette ravissante inconnue !

J.C

14 septembre 2005

Numéro 1000 !


Le blog a reçu son millième visiteur le 12 septembre à 9h59 ! 

Mon "mouchard" sitemeter m’indique que celui (ou celle) qui a été le (la) millième à venir sur "rencontrejudaiquesfm" s'est connecté en France, à Paris. 
Champagne pour tout le monde, champagne symbolique pour vous, amis internautes dont je ne connaîtrai jamais le visage, mais qui coule de bon cœur au moins dans l’espace virtuel qui nous relie ! Bienvenue à ce millième "hit". Et bienvenue à tous les lecteurs du "nouveau millénaire ", qui sont de plus en plus nombreux à nous découvrir (91 visites et 136 pages ouvertes cette semaine). 

Un bref rappel pour situer les objectifs de ce blog : 
  1. Pour ceux qui connaissent l’émission, donner les programmes et publier autant que faire se peut des évocations de diffusions passées.
  2. Pour ceux qui ne nous connaissent pas, la faire découvrir et leur donner envie d’écouter « Rencontre » et notre radio Judaïques FM, 94.8 Paris. 
  3. Pour ceux que passionne notre thématique (le monde musulman) et qui ont l’esprit ouvert, donner des liens et des infos un peu inédites. 
Si vous nous découvrez en lisant cet article ... vous pouvez savoir si le blog a déjà traité un sujet qui vous intéresse en utilisant le moteur de recherche, en haut à gauche de la barre bleue « blogger » ; ou en cliquant ici pour consulter un sommaire récent. 

Bon surf et rendez-vous ... allez, au numéro 5000 !

J.C

13 septembre 2005

Difficile tolérance : Yves-Charles Zarka et Cynthia Fleury seront nos invités le 25 septembre


"Difficile tolérance" (Editions Presses Universitaires de France, 254 pages, prix : 16 E) servira de trame à notre émission avec deux invités déjà reçus par « Rencontre » l’année dernière, le 13 juin 2004. Nous avions alors parlé avec les auteurs de leur volumineuse compilation, « L’Islam en France » (733 pages, éditions PUF, prix : 25 E), un ouvrage collectif rassemblant des dizaines d’articles et interviews des meilleurs spécialistes français du sujet.

Yves-Charles Zarka est directeur de recherche au CNRS, et enseigne la philosophie politique à l’Université de Paris I. Cynthia Fleury est chercheuse au Centre d’histoire et de philosophie moderne du CNRS. « Difficile tolérance » est, disons le sans mauvais jeu de mots, un ouvrage difficile, exigeant et extrêmement dense, qui traite d’un sujet épineux pour nos sociétés : comment gérer sur notre sol le choc avec des cultures qui n’ont pas la même tradition démocratique ? Comme le disent les auteurs, le livre soulève "un problème qui fâche : le rapport entre l’Occident et l’Islam sur la tolérance". Un entretien passionnant en perspective, tant la balance est difficile entre  "deux pathologies internes de la démocratie : la tyrannie de la majorité et la tyrannie d’une minorité (ou de plusieurs)".
  
J.C

11 septembre 2005

Nissim Zvili sur Judaïques FM ce matin : "c'est l'intérêt d'Israël d'avoir de bonnes relations avec ses voisins arabes"

 
L'Ambassadeur d'Israël reçu par Jean Corcos dans le studio de Judaïques FM
 
Comme je l’avais annoncé sur le blog (voir article ) l’émission a porté sur les Arabes d’Israël : un sujet rarement abordé sur la fréquence juive, et mal perçu par la majorité de ma communauté qui ressent cette minorité d’abord comme un péril démographique. Nissim Zvili a répondu de façon claire et directe à l’ensemble de mes questions, en donnant aux auditeurs de « Rencontre » une leçon de lucidité politique. Voici (de façon synthétique) ce que j’ai retenu en écoutant l’enregistrement. 

A propos de l’extrémisme d’une partie des citoyens d’Israël et des partisans du « transfert » " L’attentat de Shfaram est dangereux, il nécessite un examen de conscience (...). Il y a une partie de la population en Israël qui se permet d’ignorer un réalisme politique ( ...). Essayer de penser aujourd’hui notre peuple avec notre religion, avec nos valeurs, essayer de percevoir l‘avenir de notre Pays en renvoyant 3 millions de citoyens, d’êtres humains de leur maison c’est contre toutes les valeurs du Judaïsme, c’est contre toutes les valeurs de notre pays même si seule une petite minorité de la population pense comme cela. " 
 
 A propos de la loyauté des citoyens arabes d’Israël : " Toutes les unités de druzes et de bédouins de Tsahal sont restées fidèles pendant l’Intifada (...). Aujourd’hui ce qui nous inquiète c’est une infiltration extérieure, avec l’aide du Hezbollah et de l’Iran vers la population musulmane d’Israël, nous sommes inquiets de ce nouveau phénomène." 

A propos des problèmes démographiques : " Il ne faut pas considérer uniquement le problème du côté de la natalité, ce serait très mal perçu par les Arabes d’Israël (...). Oui c’est vrai qu’il y a eu environ 160.000 Arabes qui se sont installés en Israël depuis la Guerre des Six Jours ; il y a environ 50.000 Jordaniens parmi eux (...). La barrière antiterroriste ne servira pas à définir la politique d’immigration de l’état, on trouvera une loi pour permettre la vie ensemble entre voisins." 

A propos des relations entre Juifs et Arabes et entre Israël et ses voisins : " La vraie solution se trouve au niveau politique. La tension entre la minorité arabe et les citoyens juifs d’Israël est due au conflit palestinien. Parmi le million d’Arabes en Israël il y en a qui ont des proches dans les Territoires (...). Quand une solution se dessinera, la tension baissera (...). L’état d’Israël est un état indépendant, établi au Moyen Orient, on restera toujours encerclé par 200 millions d’Arabes, même si tous les 16 millions de Juifs viennent vivre dans le pays. C’est l’intérêt d’Israël d’avoir des bonnes relations avec ses voisins arabes (...). Il y a une partie des pays arabes avec lesquels on a eu tout le temps un dialogue, des pays du Maghreb, dans le Golfe (...). Ici en France on a toujours eu d’excellentes relations avec au moins 7 ou 8 ambassadeurs arabes. "

J.C

08 septembre 2005

Lyz !


Lyz est la secrétaire de notre radio, Judaïques FM. Les auditeurs connaissent bien sa voix, sans faire toujours le rapprochement : c’est elle qui a enregistré certains « jingles », qui lit des publicités et qui annonce des émissions spéciales ; c’est elle aussi que vous avez au bout du fil le matin, lorsque vous appelez pour participer à un jeu radiophonique ou simplement pour avoir un renseignement.
Des années de radio m’ont appris le rôle tout à fait stratégique d’un tel poste dans une station de la bande FM. Le direct oblige à une grande rigueur dans la gestion des tranches horaires, et on doit parfois (en en référant à la direction bien sûr) gérer sur le fil les indisponibilités de certains invités et les caprices d’autres ... Il faut aussi annoncer les thèmes et participants à l’avance, dans un « conducteur des programmes » édité chaque matin pour les animateurs, et puis diffuser les programmes aux journaux (dont Télérama qui mentionne souvent nos émissions). Le secrétariat comprend enfin le « service de presse » avec la recherche - en liaison avec les journalistes et en fonction d’une actualité par définition brûlante - d’invités pertinents pour les journaux du matin et du soir.
Un travail de fourmi, auquel je voulais rendre hommage !

J.C

07 septembre 2005

Faut-il regretter Saddam ?

 
Exhumation de corps trouvés dans un charnier en Irak, source : http://www.massgraves.info/

Saddam Hussein sera jugé le 19 octobre prochain, dans son premier procès pour « crime contre l’humanité ». Espérons que cela rafraîchira la mémoire du grand public français, qui - quels que soient les critiques justifiées vis-à-vis de l’intervention américaine ou de sa gestion des affaires irakiennes - semble regretter la fin du régime baasiste. Les auditeurs de "Rencontre" ont pu entendre de nombreux invités critiquer tout à fait librement la politique de Georges W. Bush, mais j'ai aussi régulièrement veillé à un rappel du passé monstrueux de Saddam. Un ouvrage collectif de référence, donnant la compilation de ses crimes vient de paraître ("Le livre noir de Saddam Hussein", Oh ! Editions) : je ne peux que conseiller à tous les amnésiques de le lire d’urgence !

La mémoire est en effet volatile lorsqu’elle ne s’abreuve qu’aux reportages des journaux télévisés du 20 heures. Une journée ordinaire en Irak, ce sont aujourd’hui des attentats-suicide en série, et les commentateurs s’attardent alors sur l’impuissance du tout jeune gouvernement à rétablir la sécurité. Constat exact, mais qui manque singulièrement d’empathie pour un nouveau pouvoir issu d’élections démocratiques - et qui doit résister au terrorisme islamiste d’Abou Moussab Al-Zarkaoui, lieutenant de Ben Laden. Constat aussi bien méprisant pour les milliers de victimes civiles : on oublie facilement que ces attentats sont d’abord des assassinats de masse particulièrement abjects et racistes, puisqu’en sont victimes en majorité non les troupes d’occupation, mais les populations chiites ou kurdes martyrisées par le régime précédent. Constat hypocrite, enfin : car si ces victimes là sont visibles, si le terrorisme subversif tue au grand jour en jouant des médias comme de marionnettes faisant sa publicité, le terrorisme d’état, lui, tue en silence lorsqu’il tient dans ses griffes un pays où toute presse libre est interdite et où les médias étrangers ne peuvent venir. Saddam Hussein et son régime fasciste sont responsables de l’assassinat de centaines de milliers d’irakiens, mais à l’époque ils sont morts en silence, souvent enlevés à leur famille, emprisonnés puis exécutés un jour dans le plus grand secret.

On a retrouvé après sa chute quelques dizaines de sites où reposent des milliers de restes humains, et le malheureux Irak n’a pas encore fait le bilan de trente ans d’un des plus cruels totalitarismes de l’Histoire. Mais de cela, les télévisions ont très peu parlé. Un clic sur le site "massgraves"info (charniers) vous permettra de découvrir des photos qui donnent la chair de poule. Vous pourrez enfin lire ici un article sur le sujet publié dès le mois de mai 2003 dans le journal « Le Monde ».

J.C

05 septembre 2005

Nouvelles de la blogosphère

Cartographie des 100 dernières connections sur le blog "rencontrejudaiquesfm", 1er septembre 2005, source : "sitemeter"

Une fois n’est pas coutume, je vous parlerai à la fois d’infos directement liées au blog que vous me faites l’honneur de découvrir (ou de lire régulièrement pour des fidèles), et du blog comme phénomène de société.
A propos du blog de « Rencontre » et de l’étrange planisphère illustrant cet article. Le logiciel « sitemeter » (le petit bouton en bas à droite) est vraiment magique ! Contrairement aux compteurs numériques ornant certains sites et souvent peu fiables, il est programmé pour n’enregistrer que les « hits » extérieurs, donc il n’enfle pas artificiellement lorsque je rentre dans la machine « blogger ». J’ai choisi la confidentialité (mot de passe pour avoir des informations sur les visites) et je pense avoir rudement bien fait. Il y a quelques jours, j’ai ainsi constaté de longues connections en provenance de la République islamique d’Iran ! Opposants ? On connaît le rôle de l’Internet pour ouvrir des fenêtres d’information dans cette étouffante dictature. Policiers zélés, ayant repéré nos invitations répétées à des opposants ? 
A part cela donc, et en vous épargnant moult détails sur les statistiques, je peux vous donner les résultats sur quatre mois d’enregistrements : 912 visites, 1513 pages ouvertes ... cela m’encourage fortement à persévérer ! En plus, je peux avoir une cartographie des visiteurs, et vérifier ainsi que l’audience est diverse (voir illustration).
Merci à nouveau à tous les sites ayant mis cette adresse en lien. Merci au sympathique webmaster d’un blog tunisien, "zizou from djerba", qui parle de mon émission et de son site ! Je vous avais déjà signalé son évocation du pèlerinage de la Ghriba de Djerba dans un article précédent. De nombreux internautes de Tunisie sont venus me lire suite à son lien, et c’est aussi le rôle du Web que de rapprocher les coeurs et les esprits !

A propos du blog comme phénomène de société. Tous les « providers » en offrent, américains comme Google au travers de « Blogger », français comme la radio Skyrock, et chaque journal essaie de se faire de la publicité en en faisant l’édition (journalistes maison plus lecteurs initiés à cette pratique). La majorité des blogs publiés sont intimistes, vous pouvez en découvrir dans toutes les langues en naviguant avec la flèche en haut à droite de cette page, sur la barre bleue blogger. Mais la réalité est que, comme le numérique va balayer les chaînes de télévision « généralistes », les blogs risquent de bouleverser le paysage de la presse écrite. Au moment de la guerre d’Irak (mars-avril 2003), des dizaines de journalistes indépendants et refusant d’être encadrés (« embbeded ») par l’armée américaine, avaient déjà fait la démonstration qu’un ordinateur portable couplé à une liaison Internet permettait de rendre compte en quasi direct d’évènements filtrés et dilués sur les grands médias. Des personnalités fortes, virées de certains journaux ou « free lance », publient des journaux en ligne remarquables : ainsi Alain Hertoghe, ex-reporter de « la Croix », dans sa « carte de presse » que je vous invite à découvrir d’urgence. Lorsqu’un cataclysme détruit tous les moyens de communications comme en Louisiane la semaine dernière, le WEB est le seul outil pour donner la primeur des infos, avec des illustrations inédites grâce aux photos numériques des premiers témoins (voir par exemple le site dédié à l'ouragan Katrina). Et c’est ainsi que petit à petit, lassés de la langue de bois et des oeillères de la plupart de nos médias, de plus en plus de citoyens maîtrisant les techniques nouvelles de l’information peuvent s’improviser reporters. Un site portail, agoravox, leur en donne la possibilité.

Bon surf ! 

J.C

04 septembre 2005

Israël-Pakistan : une poignée de mains historique

Photo des ministres des affaires étrangères Silvan Shalom (Israël) et Khurshid Kasuri (Pakistan), 
prise à Istanbul le 1er septembre 2005 (A.P)

Voilà une photo qui a fait la une des journaux, israéliens et pakistanais, bien sûr, mais aussi internationaux. Le Pakistan, géant de plus de 160 millions d’habitants (sixième de la Planète par sa population, et deuxième du monde musulman après l’Indonésie) vient par cette rencontre officielle de reconnaître, même de façon non encore officielle, l’existence de l’état juif ! Un évènement considérable, dont on peut résumer ainsi les principaux commentaires : oui, le régime de Pervez Musharraf, montré du doigt après le 11 septembre et les attentats de Londres, cherche à remonter sa côte auprès des Occidentaux (ses universités islamiques ou « madrassas » servent de couveuses au terrorisme international) ; oui, l’alliance stratégique (militaire, technologique et industrielle) entre son grand rival, l’Inde et le petit Israël, a pris de telles proportions qu’il cherche peut-être à la « pourrir » par un tel rapprochement ; oui, les autorités officielles pakistanaises viennent de dire qu’il n’est pas question d’établir des relations diplomatiques avant l’établissement d’un état palestinien ...
Mais pourquoi gâcher son plaisir en ne voyant pas aussi d’autres signaux positifs ? C’est la Turquie, Pays musulman du Moyen Orient le plus proche d’Israël qui a organisé cette rencontre. Malgré ses vociférations menaçantes, l’opposition islamiste n’a réuni au Pakistan que des maigres manifestations de quelques centaines de personnes, comme le révèle Aluf Ben dans l'édition du 2 septembre du journal "Haaretz". Dans le même journal, Yossi Melman rappelle combien des décennies de propagande antisémite ont affecté là bas des millions de personnes, qui croient encore aux « théories du complot » des sinistres « Protocoles des sages de Sion ».

Une fois encore, on découvre après coup le résultat d’intenses négociations souterraines, celles dont les journaux justement ne parlent jamais. Alors, un petit rappel concernant notre émission : « Rencontre » avait reçu le 27 janvier 2002 Gideon Kouts, journaliste israélien de la deuxième chaîne de télévision ; et il avait parlé de son voyage au Pakistan et des « directs » réalisés depuis ce pays à l’époque si hostile, en disant qu’il avait été reçu très courtoisement. Pour les auditeurs qui s’en souviennent, ce numéro semble après coup un scoop !

J.C

Proche-orient.info : le retour ?

Je vous avais parlé (voir article) de la disparition du journal en ligne « proche-orient.info ». De nombreux lecteurs ont encouragé sa direction à ne pas baisser les bras, et c’est ainsi que le site (toujours en lien permanent sur mon blog) a publié leurs messages de soutien. Ce journal a lancé une « campagne test », afin de s’assurer un minimum de promesses d’abonnements avant de tenter un retour sur le WEB. L’objectif est de 3000 engagements minimum sur 3 ans, et plus de 1800 personnes ont déjà répondu ! C’est donc tout naturellement que j’invite les auditeurs de Judaïques F.M et les lecteurs du blog à soutenir mon amie Elisabeth Schemla. Allez sur le site http://www.proche-orient.info/ pour signer la souscription avant le 30 septembre.

J.C