Notre radio

Notre radio

15 juillet 2005

Merci ... et bonnes vacances !

 

Ami(e)s surfeurs et surfeuses, le moment des vacances approche, et aussi celui de laisser ce « blog » en sommeil pendant quelques semaines. Je ne sais pas si vous irez à la plage ou à la montagne, en Normandie (photo) ou ailleurs ... mais profitez en bien !
C’est l’occasion pour moi, aussi, de remercier les visiteurs qui se sont comptés par centaines, en venant directement à l’adresse qu’ils connaissaient ; en la découvrant par un lien (mille merci, à ce sujet, aux sites déjà cités et à « desinfos.com ») ; ou en me trouvant grâce à un moteur de recherche, car le « blog » est maintenant référencé en particulier sur « Google ». C’est ainsi que depuis le 5 mai j’ai compté 545 visites et 866 pages ouvertes : une moyenne donc de 8 visites quotidiennes, et de 12 pages lues : pas si mal pour un nouveau venu sur le « WEB », et au contenu tellement ciblé !
Donc silence « radio » (c’est le cas de le dire) jusqu’au 15 août ... sauf évènements exceptionnels et dramatiques, et hélas l’actualité récente a montré que tout était possible.
Bonnes vacances.

J.C

Rediffusion le 14 août de notre émission avec Abd Al Malik

La période de fin juillet à fin août voit traditionnellement Judaïques FM alléger ses programmes, avec beaucoup de rediffusions. Ce sera le cas le 31 juillet. Et aussi le 14 août, où vous aurez l’occasion de réentendre l’interview très percutante que j’ai réalisée avec le chanteur de rap Abd Al Malik, émission diffusée le 22 mai. Voir la présentation de l'émission dans le blog.

 J.C

14 juillet 2005

Les soldates pleurent aussi

"Jeunesse perdue", tableau de Nir Or

Une toile sur la Toile
- juillet 2005

Ce tableau du peintre israélien Nir Or fait partie d’une exposition sur l’art israélien qui se tient à Berlin jusqu’au mois de septembre, à l’occasion des quarante ans de relations diplomatiques entre les deux Pays. Un anniversaire marqué notamment par la visite du Président Katsav dans la République Fédérale, la remise à l’écrivain Amos Oz du très prestigieux Prix Goethe par la municipalité de Francfort, et d’innombrables visites d’officiels.

Un mot d’abord, pour rappeler à nos lecteurs francophones de toutes les confessions la solidité des liens entre les deux états, qui s’explique bien sûr par un terrible passé assumé de façon exemplaire par l’Allemagne. Aujourd’hui, par ses liens économiques, scientifiques et culturels, la RFA est dans l’Union Européenne le partenaire le plus proche d’Israël, une réalité peu connue par nos compatriotes.

Un mot ensuite de ce tableau, de style « hyper réaliste », évoquant l'enterrement d'un jeune soldat. Réaliste il l’est par la composition, mais aussi par la vérité reproduite. Oui, le conflit israélo-palestinien n’a que trop duré, et il inflige des souffrances des deux côtés, comme ne veut pas le comprendre la majorité de l’opinion publique française qui se refuse à la moindre empathie pour l’une des parties. Lire à ce sujet le magnifique éditorial de Denis Jeambar, rédacteur en chef de « l’Express » qui dénonce ce manichéisme abject, comme je le fais régulièrement dans mes émissions sur Judaïques FM. Non, "Tsahal" n’est pas une armée de monstres sans âme, comme le suggèrent des reportages orientés à la télévision. Constituée en majorité de très jeunes appelés de 18 à 21 ans, garçons et filles tout juste sortis de l’enfance, cette armée comprend comme toute collection humaine des citoyens représentatifs de toutes les opinions ; certains sont d’extrême gauche et ont été mis aux arrêts pour avoir refusé de servir dans les territoires ; certains sont d’extrême droite, et aujourd’hui les condamnations pleuvent contre ceux qui refusent de participer à la nécessaire évacuation de Gaza ; mais en majorité, ces très jeunes sont d’abord des humains, défendant simplement leur pays contre la plaie du terrorisme, et capables de pleurer comme vous et moi.

J.C

13 juillet 2005

Rediffusion le 31 juillet sur "Rencontre" : la haine islamiste sur Internet, avec Richard Odier


Le CD ROM du Centre Simon Wiesenthal, objet de notre émission


Dimanche 31 juillet sera rediffusée une émission récente, diffusée le 27 février dernier. Son thème sera, malheureusement, en harmonie avec les horribles attentats perpétrés par Al-Qaïda et ses émules, à Londres la semaine dernière, à Netanya hier mardi. Car la haine ne germe pas de façon subite, elle pousse en silence dans des cerveaux jeunes, aigris, manipulables et subissant un lavage subversif. Le Centre Simon Wiesenthal (C.S.W) s’est intéressé depuis plusieurs années à ce phénomène, suivant d’abord les sites négationnistes et néo-nazis. Puis, après le 11 septembre, les sites islamistes se sont multipliés et ont nécessité un travail de veille considérable. D’où l’édition de ce CD ROM, qui est effrayant.

Écrivez au C.S.W, 64 avenue Marceau 75.008 Paris, pour le commander ; vous découvrirez des clips vidéo à la gloire de Ben Laden, et les pages d’entrée de dizaines de sites avec un antisémitisme obsessionnel, l’exaltation de la violence et un appel au Djihad international ...

Mon invité était Richard Odier, Secrétaire Général pour l'Europe du C.S.W. Un entretien très riche, dont j’ai retenu plusieurs choses : les liens subtils et efficaces entre sites islamistes, néo-nazis et altermondialistes ; l’impuissance des justices, malgré une prise de conscience générale ; et enfin l’utilisation d’Internet comme forum des supporters du Djihad ! On lira aussi, en complément, l'excellente synthèse établie par mon ami Marc Knobel, du CRIF, dans un rapport présenté devant une conférence de l’O.S.C.E en avril 2004.

J.C

10 juillet 2005

"Voyages au Moyen Orient" : notre émission du 17 juillet

Il y a deux genres d’actualités : celles qui sont tragiques, pèsent leur poids de victimes et sentent le sang et la poudre ; et puis celles qui ne sont jamais en première page des journaux, et généralement ignorées du grand public. Les premières sont dictées par les fanatiques, et correspondent à l’agenda qu’ils veulent imposer aux opinions publiques. Les deuxièmes correspondent à un travail de fourmi, celui des hommes de bonne volonté voulant rapprocher les peuples en évitant « le choc des civilisations » voulu par les barbares.

Est-il besoin de le rappeler ? Tout en refusant d'ignorer la première actualité, "Rencontre" permet aussi de ne jamais oublier la deuxième.

Deux invités, donc, le 17 juillet, pour deux brèves interviews successives. D’abord Bernard Kanovitch, le Président de la Commission pour les relations avec les Musulmans du CRIF à laquelle j’ai l’honneur d’appartenir (voir photo). Il nous parlera du premier congrès inter religieux tenu à Doha, au Qatar, où pour la première fois des Juifs étaient invités. Puis Richard Odier, Secrétaire général pour l'Europe du Centre Simon Wiesenthal, parlera de la réception du C.S.W par le Roi de Jordanie (voir article). 

 J.C

07 juillet 2005

Le dégoût

 
Epave d'autobus après un attentat, photo Reuters, Londres 07/07/05

Comment parler de la barbarie islamiste, revenue gâcher nos pensées au cœur de l’été ? Colère, en pensant à l'ignominie d’un commentaire (qui se voulait drôle) entendu dans un bureau voisin du mien cet après-midi : « Quels imbéciles ces terroristes, il faisaient l’attentat mardi et nous étions sélectionnés pour les J.O ». Accablement immense, écœurement absolu devant la réincarnation d’une France rancie sentant les miasmes de Vichy, cette époque où déjà tous les malheurs du Monde étaient la faute des Juifs (on ne disait pas encore « les Sionistes ») et des « Anglo-saxons ». Pathétique Chirac, hier dans une posture anti « anglo-saxonne » presque permanente pour plaire à son opinion publique, et disant aujourd’hui sa solidarité à nos voisins, nos alliés. Triste Delanoë, de retour de Singapour où le « manque de fair play » britannique fut si vilipendé, et assénant à son retour « nous sommes tous des Londoniens ». Et pas (encore ?) un commentaire à la télévision, pour rappeler que 200.000 Français, la plupart jeunes, vivent et travaillent à Londres, et qu’il y a sûrement eu des victimes parmi eux.

Pour finir un juste rappel pour « moucher » encore plus fort tous ceux qui nous serineront à nouveau les discours sur la « grosse, grosse colère des Arabes », et du « tant que l’on n’aura pas réglé les problèmes du Moyen Orient, etc. » Discours formidablement démontés par tous les invités musulmans qui ont exprimé, à notre micro sur Judaïques FM, leur condamnation totale de la barbarie islamiste. Ou par le Directeur de la Fondation pour la recherche stratégique François Heisbourg, notre invité récent, écrivant en conclusion de son livre "La fin de l'Occident ? L'Amérique, l'Europe et Moyen Orient" : "il n'y a pas d'équivalence morale ou politique entre les porteurs de mort du terrorisme islamique et la grande démocratie américaine". Discours pulvérisés aussi par cet appel de libéraux arabes et musulmans au Conseil de Sécurité des Nations Unies, réclamant la création d’un Tribunal international contre le terrorisme.
Cet appel a été publié sur le site http://www.assoaime.net/index.php, déjà en lien sur ce blog et que je vous invite à découvrir.

J.C

05 juillet 2005

Egypte-Israël : le gaz passe !

 Signature de l'accord sur la livraison de gaz égyptien par les ministres Benjamin Ben Eliezer et Sameh Fahmy
Photo Reuters, Le Caire 30/06/05

Photo pas vue
- juillet 2005


L’Egypte et Israël ont signé le jeudi 30 juin un accord historique portant sur la livraison de gaz naturel égyptien pendant une durée de 15 ans. Ce contrat est d’un montant de 2,5 milliards de dollars. Jamais, depuis les traités de Paix de 1979 avec l’Egypte et de 1994 avec la Jordanie, l’état juif n’avait signé d’accord économique aussi important avec un des voisins arabes, un accord stratégique par son domaine (l’énergie), les sommes mises en jeu et surtout sa durée.
C’est une société mixte israélo-égyptienne, EMG (« Eastern Mediterranean Gas ») qui construira le pipe-line sous-marin de gaz, de l’Egypte vers le port d’Ashkelon.

J.C

03 juillet 2005

Le tour de l'amitié (suite)

Je vous avais parlé dans un article précédent du "tour de l’amitié" qui est parti de Paris le 19 juin dernier, et doit conduire à travers toute la France un bus de jeunes musulmans et juifs, sous l’égide de l' « AJMF » (Amitié Judéo-Musulmane de France).
Chaque étape est l’occasion de rencontres, cérémonies, visites .... Nos amis de la fréquence juive de Grenoble, « Radio Kol Hashalom » ont réalisé une émission spéciale lors de la réception du "tour de l’amitié" à la Mairie le 29 juin, puis de nombreuses interviews. Pour les écouter, aller à l'adresse http://www.rkhfm.com/ecouter.html, l’enregistrement sera disponible à partir de ce dimanche soir 3 juillet.

Merci à Patrick Bruttmann, Directeur d'Antenne de la radio, pour cette info !

J.C

Disparition de proche-orient.info



« Le couperet est tombé », comme l’écrivent si justement les deux responsables du journal en ligne, Elisabeth Schemla et Nicole Leibowitz : « Proche-orient.info », le seul journal d’actualité en continu sur le Proche-Orient, disparaît du WEB, faute de rentabilité car ce journal lancé il y a trois ans n’arrivait pas à équilibrer ses comptes.

Cette disparition me stupéfait et surtout m’attriste, à titre professionnel autant que personnel.

Comme journaliste bénévole de Judaïques F.M, producteur de la seule émission consacrée sur notre fréquence au monde musulman, je perds une des rares sources d’informations fiables en langue française. Cet irremplaçable « vrai journal » nous donnait le pouls du Monde arabe, et on a pu ainsi vivre en direct la révolte du peuple libanais depuis Beyrouth ou l’enterrement d’Arafat depuis la Moukata, avec d’innombrables audios et interviews qui transformaient le site en transistor d’appoint. Nous avons également pu entendre des opposants, des représentants des minorités, des intellectuels, autant de voix subtilement censurées dans la plupart des grands médias. Grâce à la revue de la presse arabe de Chawki Freïha, grâce aux analyses de Marwan Haddad, on pouvait tout savoir et tout retrouver par le moteur de recherche, des « scoops » de « Al Hayat » aux vulgarités de « Tunis Hebdo », en passant par les écrits réconfortants du site « Elaph.com » et le fiel des journaux islamistes divers et variés, en n’oubliant pas le courage de beaucoup de titres algériens ou marocains. Cette irremplaçable veille médiatique pourra-t-elle, au moins, continuer et être disponible ? Je l'espère en lisant le dernier édito du journal.

Pro israélien - au sens réducteur où hélas on le comprend trop souvent aujourd’hui en France, c'est-à-dire simplement attaché à la survie et à la prospérité d’un état juif en Paix au Proche Orient -, ce journal n’était pas un média communautaire. Travaillaient ensemble dans l’amitié et la confiance réciproque des Chrétiens, Juifs et Musulmans, faisant du site un laboratoire de la vérité journalistique au-delà de tous les ghettos. « Rencontre » qui a reçu des Arabes et Musulmans par dizaines depuis sa naissance en 1997 ne pouvait que se reconnaître en un tel journal. Et je reprends volontiers à mon propre compte ce qu’écrit très justement Jean-Yves Camus dans son message d’adieu : « Sur les sujets que j’ai prioritairement traités : antisémitisme, extrémismes politiques et islamisme, j’ai toujours essayé de garder le souci de l’exactitude factuelle, en évitant l’outrance, le repli identitaire et l’enfermement qui caractérisent malheureusement une partie non négligeable de la communauté juive à laquelle j’appartiens. Il n’y avait qu’une seule règle, la bonne : professionnalisme avant tout. »

Pour finir, je voudrais exprimer sur ce bien modeste « blog » toute ma sympathie à Elisabeth Schemla qui, je l’espère, continuera à relever de nouveaux défis, après « l’Express » et le « Nouvel Observateur » qui l’ont vue gagner ses gallons de grande journaliste ; lui dire ma gratitude d’avoir publié sur son journal un article écrit pour faire découvrir un Orientaliste de talent, Pierre Vermeren ; rappeler les émissions où elle fut notre invitée, avec son amie Khalida Messaoudi en direct depuis Alger juste après le 11 septembre en octobre 2001, puis avec Zaher Barakate en octobre 2002, ou pour nous parler des énigmes de Damas en juillet 2003 ; et lui promettre que nous l’écouterons à nouveau avec plaisir sur nos ondes !

 J.C

01 juillet 2005

Darfour : restons mobilisés !

 Photo de Diagne Chanel, Présidente du « Comité Soudan ». Manifestation devant l’Ambassade du Soudan, Paris, 15 mai 2005. Source : blog "Urgence Darfour"
Blog en stock
- juillet 2005

Les massacres du Darfour soudanais, qui ont fait des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés, sont - Paresse intellectuelle ? Refus de paraître sévère pour un pays ménagé par le Quai d’Orsay ? - rarement évoqués au « vingt heures » sur nos chaînes télévisées. « Rencontre » a consacré une émission à ce sujet le 13 février dernier, rompant un silence encore plus insupportable sur la fréquence juive où l’on aimerait rencontrer plus de compassion pour les victimes de ce nettoyage ethnique, perpétré par un état dirigé par des Islamistes et anciens protecteurs de Ben Laden.

Un collectif s’est constitué il y a quelques mois pour sensibiliser l’opinion sur ce drame, et son action peut être suivie sur un blog que je vous invite à découvrir. Ce collectif a publié un appel que vous découvrirez, j’ai eu l’honneur d’être contacté pour le signer, et ma signature figure ainsi parmi celles de très nombreuses personnalités de toutes origines et opinions, de droite comme de gauche, chrétiens, juifs ou musulmans, célèbres ou peu connus. Des dizaines d’associations ont aussi apporté leur soutien, de SOS Racisme au collectif « Algérie Ensemble » en passant par la LICRA.

C’est un grand plaisir pour moi que d’illustrer cette rubrique par une photo de Diagne Chanel, Présidente du Comité Soudan. Diagne Chanel fait partie des chevilles ouvrières du collectif, cela fait des années qu’elle consacre toute son énergie aux drames méconnus de l’Afrique. Elle avait été mon invitée le 28 novembre 2004 sur le thème : « Esclavage et Monde arabe ». 

J.C